Travail sur écran: les bons gestes à adopter

Les écrans ont investi notre quotidien et font à présent partie intégrante de nos vies, que cela soit dans la sphère privée ou professionnelle.

Quels sont les gestes à adopter lorsque l'on travaille tous les jours devant un écran d'ordinateur ? Réponses.

Travail sur écran: les bons gestes à adopter

Le rapport aux écrans

D'après l'INRS, un Français passe en moyenne 36h par semaine devant un écran, tous supports compris¹. Les chiffres de la Dares² (Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques) précisent que plus de la moitié des salariés (53 %) utilisent un écran de façon régulière au travail et que 22 % y consacrent plus de 20 heures par semaine. Le travail sur écran peut cependant générer certains problèmes de santé. Il est donc important d'adopter les bons gestes pour travailler devant un écran.

¹Chiffres de 2012
²Chiffres de 2013

 

Les maladies liées au travail sur écran

Tendinite de l'épaule, épicondylite du coude, hygroma du genou, engourdissement des doigts (syndrome du canal carpien), douleur intense au creux de la nuque… Voici ce qui peut arriver lorsque l'on travaille régulièrement sur écran sans adopter les bons gestes ni les bonnes postures. En France, les troubles musculo-squelettiques (TMS) touchent 50 000 personnes. Selon l'INRS (Institut National de la Recherche Scientifique), 5 % des TMS seraient imputables au seul travail sur écran.

Les “maladies de l'ordinateur” ne se cantonnent pas à des raideurs, à des douleurs et autres pertes de force dans les mains. Si les TMS affectent principalement les tissus mous comme les tendons, les muscles et les nerfs, le travail sur écran quant à lui peut générer d'autres désagréments. Des maux de têtes par exemple, des picotements dans les yeux (syndrome de l'œil sec), une montée de stress ou tout simplement des phases de profonde fatigue.

 

Bon environnement, bons gestes: les ingrédients indispensables pour réduire les maux

Si l'on se réfère au “Guide pratique du travail sur écran” réalisé par l'Inserm (Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale), il suffit parfois de quelques aménagements pour éviter sinon réduire la douleur liée au travail sur écran. On peut distinguer deux axes majeurs : le poste de travail et l'assise.

L'ergonomie du poste de travail

Cette question englobe non seulement la relation écran/utilisateur mais aussi la bonne utilisation des outils satellites utilisés par le salarié :

  • l'écran : il doit être positionné à hauteur de vue, de préférence grand, mat, noir et sans reflet. La distance œil/écran doit être égale à la longueur du bras tendu ; 
  • le clavier : il doit être inclinable, ne pas dépasser 3 centimètres d'épaisseur pour éviter les torsions du poignet, et si possible, ne pas être posé sur le même plateau que l'écran ; 
  • la souris, le téléphone, l'imprimante, la lampe d'appoint et le matériel bureautique (stylos, agrafeuse, post-it…) doivent se trouver suffisamment près pour que l'utilisateur n'ait pas à faire de contorsions pour les atteindre.

La position du travailleur et autour du travailleur

Des progrès considérables ont été faits en la matière. Plus le fauteuil est réglable (dossier, repose-tête, accoudoirs, hauteur de l'assise), mieux c'est. L'environnement est aussi essentiel. Une luminosité maîtrisée (pose de store vénitien), un niveau sonore raisonnable ou encore l'acquisition d'un mobilier sur mesure minimisent les risques de douleur.

Exercices et programmes sur-mesure

L'exercice physique n'est pas incompatible avec le travail sur écran. Au contraire, il est conseillé. Des gestes simples peuvent aider.

  • Mal aux yeux ?
    Une pause de 10 minutes par heure soulage considérablement la vision.
  • Mal aux mains ?
    Levez le bras, ouvrez la main puis fermez le poing. L'exercice est simple mais très efficace.
  • Mal aux épaules ?
    Réalisez les rotations avec les épaules, levez-les franchement les à la verticale. Veillez à bien respecter la symétrie.
  • Mal aux jambes ?
    Penchez-vous vers l'avant, ramenez les tibias vers vous en courbant le dos. Ne perdez pas de vue que les membres inférieurs sont souvent immobiles.
  • Mal au dos ?
    Étirez les bras au-dessus de la tête en gardant les coudes bien droits, poussez vers l'arrière le plus loin possible. Ne forcez pas.

 

Le saviez-vous ?

Humanis accompagne les entreprises dans la mise en place de solutions de prévoyanceprévoyanceEnsemble des garanties liées aux risques d’accident, de maladie (maladie, invalidité, dépendance ...) ou de vie (décès). Ces garanties prévoient des prestations en sus de celles versées par le régi... Lire la suite à destination des salariés.
Découvrez l'ensemble des offres proposées.

Partager cet article :