Les profils préférés des recruteurs à l’international

Le nombre de Français inscrits au registre mondial des Français établis hors de France a augmenté de 30 % au cours des 10 dernières années avec une croissance continue de la population française expatriée de 3 % par an.. Nous sommes de plus en plus nombreux à être tentés par l’aventure de l’expatriation. Comment mettre toutes les chances de notre côté pour réussir ? Quels sont les profils préférés des recruteurs à l’international ?

Les profils préférés des recruteurs à l’international

Les Français de l’étranger : qui sont-ils ?

C’est en Suisse, aux Etats- Unis, au Royaume-Uni, en Belgique et en Allemagne que l’on trouve le plus de Français (40 % des expatriés inscrits sur les registres y vivent). Le profil typique de l'expatrié français est plutôt jeune (50 % entre 35 et 60 ans), à parité femme-homme, en couple (56 %) avec au moins un enfant (63 %) selon le rapport de juin 2018 du gouvernement sur la mobilité internationale des français.

La grande majorité des expatriés sont des actifs : salariés 46 % (secteur public, entreprises françaises ou étrangères), créateurs d'entreprises 6 %, indépendants 11 %  (profession libérale, auto-entrepreneur). Les retraités, sans emploi et autres (étudiants, stagiaires..) seraient 37 % de la population.

 


bon à savoir

 

Les principales motivations au départ sont la progression professionnelle (38 %), pouvoir vivre avec ses proches (26 %), avoir un meilleur niveau de vie (25%) ou bénéficier d’un régime fiscal plus favorable (7%).

La majorité des expatriés (7 sur 10) ont signé un contrat de travail local : 61 % avec une entreprise locale, et 18 % avec une entreprise française. 23 % des foyers de Français à l’étranger gagnent entre 36 000 et 60 000 euros nets par an. Ils sont 18 % à gagner entre 60 000 et 108 000 euros et 16 % à gagner entre 24 000 et 36 000 euros.

 

Les profils les plus recherchés à l’international

Ils sont nombreux, chaque année, à postuler aux postes ouverts en VIE et à partir en Programme vacances travail (PVT). Pour être sûr de décrocher une place et de pouvoir s’installer durablement dans le pays d’accueil, mieux vaut avoir un profil recherché par les recruteurs internationaux.

Les profils recherchés à l’international sont très variables selon les continents, les pays et les régions. De manière générale, chacun a sa chance : du jeune diplômé bac+5 au détenteur d’un CAP ou aux actifs avec de l’expérience. On retrouve souvent plus d’offres pour les ingénieurs, les boulangers, pâtissiers et cuisiniers et les profils spécialisés dans le digital et le web marketing (développeur, data analyst, traffic manager, content manager…)

Pour se démarquer, il faut adapter sa candidature au pays concerné (on ne rédige pas un CV de la même manière en France, au Canada et en Chine), mettre en avant toute son expérience personnelle et professionnelle, et surtout, être motivé.