Risques psychosociaux au travail (RPS) : l’enjeu humain et financier

Les "risques psychosociaux" recouvrent une multitude de situations au travail portant atteinte à l'intégrité physique et mentale des personnes. Ces risques, souvent liés à des situations de stress, ont un coût considérable et sont à prendre en compte au même titre que les autres risques auxquels sont exposés les salariés.

RISQUES PSYCHOSOCIAUX AU TRAVAIL (RPS) : L’ENJEU HUMAIN ET FINANCIER

Les entreprises se transforment, les modes d'organisation du travail évoluent, les risques professionnels prennent de nouvelles formes dont celle, plus récente, de risques psychosociaux. Harcèlement, stress, surcharge de travail... régulièrement, des enquêtes pointent sur les situations de mal-être que connaissent un nombre croissant de salariés : il importe de les comprendre pour mieux les déceler.
 

Risques psychosociaux : une définition, plusieurs réalités

Les risques psychosociaux désignent "des risques professionnels d’origine et de nature variées, qui mettent en jeu l’intégrité physique et la santé mentale des salariés et ont, par conséquent, un impact sur le bon fonctionnement des entreprises."

Les facteurs de risques psychosociaux sont généralement regroupés en 4 grandes catégories :

  • Le travail et ses exigences : horaires, pénibilité, degré de vigilance et de concentration requise, marge de manœuvre pour accomplir sa tâche (ou notion de "job strain" mise en relief par le sociologue et psychologue américain Robert Karasek).
  • Le management : nature et qualité des relations de travail entre collègues et vis à vis des supérieurs, question du harcèlement psychologique et sexuel, reconnaissance financière et sociale.
  • La prise en compte des valeurs et attentes du salarié : développement des compétences, équilibre entre vie professionnelle et vie privée, conflits de valeur et d’éthique.
  • Les changements au travail : restructurations, perception d'un environnement qui change,  sentiment d'insécurité, adaptation à de nouveaux process ou de nouvelles technologies.
     

Le coût économique et humain des RPS : considérable !

Les professionnels de la santé relèvent un nombre croissant de symptômes psychiques et physiques caractérisant des troubles psychosociaux : troubles du sommeil, dépression, surmenage, fatigue excessive, irritabilité, palpitations ou chutes de tension....

Même les troubles musculo-squelettiques (TMS) - comme la survenance d'un mal de dos - résultent parfois d'une situation de mal-être ou de stress. Quand la crise devient aigüe, elle peut prendre la forme d'un burn out ou d'un acte irréparable comme un suicide.

Les RPS sont par conséquent un enjeu majeur en termes de santé publique en raison des coûts humains et économiques qu'ils génèrent. L’INRS (Institut National de Recherche et de Sécurité) considère que 50 à 60% des journées de travail perdues le sont à cause du mal-être, un coût social qui représente entre 10 et 20 % des dépenses de la branche accidents du travail/maladies professionnelles de la Sécurité socialeSécurité socialeInstituée par l’ordonnance du 4 octobre 1945, la Sécurité sociale est la clé de voûte du système de protection sociale français. Ensemble composé d’établissements publics sous tutelle du ministère ... Lire la suite. En 2012, une étude du cabinet Mozart Consulting estimait le coût de cet absentéisme à 3 500€ par salarié et par an soit 7% de la masse salariale totale.
 

Les signaux d’alerte des risques psychosociaux : directs ou indirects

Baisse  de productivité, dysfonctionnements, absentéisme... Il existe une corrélation directe entre la survenance de risques psychosociaux et leur impact sur la santé financière des entreprises.

D'autres signaux, comme une mauvaise ambiance de travail, un turnover inhabituel ou une présence inactive au travail (présentéisme) sont moins directement perceptibles. Ils ont cependant, eux aussi, des conséquences néfastes sur la bonne marche d'une société : perte de talents, démotivation, stress, épuisement professionnel... De nombreux organismes publient régulièrement des données chiffrées alertant sur l'incidence économique des RPS : OVAT (Observatoire de la vie au travail), baromètre Endered Ipsos, ANACT (Agence nationale pour l'amélioration des conditions de travail).

Dans l’ensemble des pays développés, on estime à 3 à 4% du PIB le coût du stress et des risques psychosociaux.

Prévention et RSE : créer de la valeur

Levier de la Responsabilité Sociale des Entreprises, un programme de prévention incluant la prise en compte des risques psychosociaux reflète les valeurs d'une société et l'attention qu'elle porte à ses salariés. Écoute, accompagnement, dialogue social en sont les principales composantes. Les retombées, directes et indirectes, créent l'attractivité pour une société : moins d'absentéisme, plus de productivité, plus d'enthousiasme aussi !

 

LE SAVIEZ-VOUS ?

Humanis vous propose une approche dédiée pour agir durablement sur les risques professionnels, tels que les TMS et les RPS et des solutions concrètes pour animer vos projets de prévention.

 

Diagnostic Ciblé

Partager cet article :