Salariés en fin de carrière : comment les accompagner ?

Pour les entreprises, l'accompagnement à la retraite des salariés seniors est un sujet important. Depuis la loi Senior de mai 2009, les entreprises de plus de 50 salariés ont l’obligation de mettre en place un "plan Senior" afin de préparer au mieux les départs. Décodage des bonnes pratiques pour un plan bénéfique à tous !

Salariés en fin de carrière : comment les accompagner ?

Accompagner le départ à la retraite : une démarche gagnante-gagnante

Les bénéfices pour l’entreprise

Pour l’employeur, il n’est pas toujours simple de trouver du temps pour vivre cette transition avec son employé. Cependant, y accorder du temps favorisera le bien-être au travail et maintiendra une bonne ambiance au sein de l’entreprise. En effet, valoriser un futur retraité est le meilleur moyen de transmettre ses compétences aux profils plus juniors tout en favorisant la motivation du senior jusqu’à la fin de son contrat.

Les bénéfices pour l’employé

La retraite peut s’avérer un passage douloureux pour la plupart des employés, il ne faut pas le minimiser. Au-delà du sentiment d’isolement qu’elle peut procurer, la retraite est aussi considérée comme une rupture brutale des habitudes du quotidien. Financièrement, socialement, psychologiquement : les changements sont nombreux. Le futur retraité doit alors pouvoir compter sur son entreprise pour passer ce cap en douceur.

En effet, l’accompagnement de l’employé au sein de l’entreprise est essentiel pour que celui-ci vive au mieux la transition du monde de l’entreprise à la retraite.

Retraite : les bonnes pratiques pour accompagner le salarié

Pour accompagner les employés proches de la retraite, voici quatre exemples de bonnes pratiques à mettre en place au sein de ses effectifs :

  • Aborder le sujet : avant tout, il est recommandé d’éviter le syndrome de l’autruche. L’employé vie un moment particulier, l’employeur doit en prendre conscience. Il est conseillé vers l’âge de 50 ans d’aborder le sujet à travers par exemple un entretien de fin de carrière. Le but de ce rendez-vous est de mieux déceler l’état d’esprit du collaborateur et de maintenir sa motivation tout en lui proposant davantage de visibilité sur la transition qui s’amorce.
  • Proposer une formation de préparation à la retraite : qu’il s’agisse d’un stage de préparation d’un point de vue administratif ou sur l’accompagnement au changement : la formation est indispensable pour préparer le futur retraité. Considéré et respecté par l’entreprise, ce dernier sera surtout rassuré de posséder toutes les cartes en main pour la transition à venir. 

Bon a savoir

Humanis Formation, centre de formation agréé, accompagne les entreprises dans la mise en place de stages et ateliers visant à accompagner les salariés dans la préparation de cette nouvelle étape de vie.

Découvrez notre catalogue de formations.

Contacter un conseiller

 

  • Favoriser le tutorat pour valoriser l’expérience : en définissant en amont les compétences dont l’entreprise a besoin et en identifiant les futurs retraités capables d’être formateurs, l’entreprise peut mettre en place un système de tutorat pertinent et solide. Ce dispositif positionne le futur retraité comme expert dans son domaine. 
    Les bénéfices seront notables : transfert de connaissances et de compétences, valorisation du salarié proche de la retraite... 
  • Être flexible : afin d’adoucir le passage à la retraite, l’entreprise peut choisir de mettre en place un système de retraite progressive (en envisageant un passage à mi-temps) ou plus simplement, en adaptant les horaires de travail du futur retraité !