Humanis s'engage dans de grandes causes

Il n’y a pas de petits efforts pour s’engager dans de grandes causes

Parce que cela illustre parfaitement ses valeurs d'engagement, de partage et d'ambition, Humanis court pour les autres depuis 2007. Vous aussi, engagez-vous pour changer des vies !​

Humanis est un pionnier du running solidaire : chaque année depuis 2007, Humanis s’engage à financer des projets d’associations de lutte contre les maladies orphelines, en reversant 1€ pour chaque kilomètre parcouru par ses coureurs (collaborateurs, partenaires, mais également clients).

En 11 ans, ce sont plus de 185 000 euros qui ont été collectés.

Le running solidaire, qu’est-ce que c’est ?

C’est courir « pour les autres » et pour leur bien-être.

Parce qu’on n’est jamais aussi performant que lorsqu’on court pour une cause !

Concrètement, il s’agit de donner de la visibilité à une cause, en mettant en lumière un combat, une association, un mouvement.

Cela peut également s’accompagner de dons financiers, en versant 1 euro par kilomètre effectué, comme le fait Humanis pour ses coureurs, ou en reversant 1 euro par participant, comme le font aujourd’hui beaucoup d’organisateurs de courses dont Humanis est partenaire (Courses des Pères Noël d’Issy-les-Moulineaux).

Suivez les aventures des coureurs solidaires d’Humanis sur 

 

Vous souhaitez courir à nos côtés ?

Humanis est partenaire de plusieurs évènements de running pour lesquels il propose des dossards solidaires à ses collaborateurs et clients, qu’ils soient particuliers ou entreprises (attention, nombre limité sur chaque évènement) : 1km parcouru = 1 euro reversé !

Si vous souhaitez courir à nos côtés, que ce soit pour votre cause ou pour les associations soutenues par Humanis, vous pouvez prendre contact avec nous en nous écrivant à l’adresse suivante : humanisrunning@humanis.com, en nous précisant votre lien avec Humanis.

L’Association Neurofibromatoses et Recklinghausen (ANR France), reconnue d’utilité publique, a été créée par des malades et parents concernés par la neurofibromatose de type 1 (NF1), la neurofibromatose de type 2 (NF2), la schwannomatose, le syndrome de Légius et les neurofibromatoses segmentaires qui sont les différentes formes connues à ce jour.

L’association regroupe et accompagne les familles, informe les malades, médecins et paramédicaux, enseignants, intervenants sociaux… et soutient financièrement les équipes médicales et les chercheurs.
Elle édite une revue trimestrielle, tient un site internet d’information accessible à tous, participe aux travaux du "réseau NF France", organise chaque année les "Journées neurofibromatoses", week-end de rencontre entre les médecins, chercheurs, familles et malades.

Elle est assistée par un conseil scientifique présidé par le Pr Pierre Wolkenstein, coordonnateur du "centre de référence" labellisé neurofibromatoses dans le cadre du plan maladies rares.

Le projet à financer : un roman graphique pour expliquer la maladie et ses conséquences, notamment en milieu scolaire

Les sportifs Humanis transformeront en 2018 les kms en euros afin de financer la création d’un roman graphique (à mi-chemin entre le roman et la bande dessinée) consacré à l’enfant NF1, à sa famille et à l’ensemble des professionnels (médicaux, paramédicaux, éducatifs, associatifs) impliqués dans la prise en charge de la maladie et de ses conséquences.
Les principaux objectifs de ce livre :

  • démystifier la maladie ;
  • informer sur la relation entre la NF1 et les difficultés d’apprentissage ;
  • aider à dépister les difficultés d’apprentissage liées à la NF1.

 

Plus d’infos :

 

 

Humanis défend chaque année une association différente qu'elle choisit courant décembre. L'association soutenue est sélectionnée via un dossier de demande de soutien.
La somme récoltée est reversée en fin d'année à l'association retenue dans le cadre d'un projet d'aide aux personnes atteintes de maladies orphelines (financement de soins non remboursés, d'appareillages, d'équipements, etc.).

2017 : 57 312,40 euros récoltés pour deux associations, l'Association Maladies Foie Enfant (AMFE) et Ensemble Contre l'Amyotrophie Spinale de type 1 (ECLAS).

  • Projet AMFE : Les gains obtenus lors des courses ont permis de financer la création d'une application dédiée au dépistage, au suivi et à l'accompagnement des personnes touchées (spécifications, traduction, développement, validation médicale, tests et mise en production de l'appli, campagne de communication). Le dépistage précoce permet en effet de reculer l'opération de greffe, réduisant les risques de mortalité.
  • Projet ECLAS : Financement de l’achat et du transport de 20 colis comprenant des produits indispensables au confort des bébés gravement malades, à destination des familles nouvellement diagnostiquées. Ces matériels sont coûteux et il n'est pas rare que les parents se retrouvent en situation financière catastrophique, la lourdeur du handicap obligeant souvent l'un d'eux à s'arrêter de travailler pour s'occuper du bébé. Le prêt de matériel leur permet d'organiser au mieux leur quotidien et de favoriser le confort et le bien-être de l'enfant au plus tôt après l'annonce du diagnostic

 

2016 : 29 059 euros récoltés pour deux associations, l'Association Maladies Foie Enfant (AMFE) et Ensemble Contre l'Amyotrophie Spinale de type 1 (ECLAS).

  • Projet AMFE : Les gains obtenus lors des courses ont permis de financer le parcours de motricité de la nouvelle salle de jeux dédiée aux tout-petits dans le service d’hépatopédiatrie de l'hôpital du Kremlin-Bicêtre.
  • Projet ECLAS : Financement de l'édition d'un livre explicatif pour les frères et sœurs des enfants atteints de cette maladie qui conduit à leur décès généralement avant l'âge de 2 ans.

 

2015 : 23 293 euros récoltés pour l’association Gêniris :
Financement de 3 conférences d’information et rencontres régionales pour les malades et familles, 1 concert pour récolter des fonds à Toulouse, 1 projet de recherche en génétique ophtalmologique, la conception-réalisation et impression de supports de communication, et l’organisation d’un congrès international en 2018

 

2014 : 20 471 euros récoltés pour l’ Association Française du Syndrome d'Angelman (AFSA)
Financement d’un projet original visant à réunir deux évènements : les Rencontres des familles (organisée tous les 2 ans) et le colloque scientifique international (qui s'est déroulé en France en 2014) de l’AFSA

 

2013 : 18 308 euros récoltés pour l’Association Hyper Tension Artérielle Pulmonaire (HTAP)
Financement d’un projet d’équipement informatique des 23 centres HTAP en France visant à faciliter l’accès des patients à l’éducation thérapeutique et la maîtrise des gestes techniques que les traitements nécessitent.

 

2012 : 14 887 euros récoltés pour l'Association Française des Malades Atteint de Porphyrie (AFMAP)
Financement d’un projet d'aide à la socialisation d’adolescents 'photosensibles' en finançant des voyages à l’étranger en environnement sécurisé pour adolescents atteints de protoporphyrie érythropoiétique (financement des billets d’avion, frais d’accueil et communications téléphoniques, environ 1500 euros par enfant).

 

2011 : 11 171 euros récoltés pour l'Association Française de l'Atrésie de l'Œsophage (AFAO)
Financement du " week-end annuel de rencontres des familles " de l’AFAO.
Celui-ci réunit dans un même endroit des familles venant de toute la France (parents d'un enfant né avec une atrésie de l'oesophage, ou toute personne opérée d'une atrésie) et des professionnels de santé (médecins généralistes, pédiatres, chirurgiens), afin d'échanger et de mettre en commun leurs expériences. Le week-end est organisé entre groupes de paroles, ateliers d'éducation thérapeutique et moments de détente pour les enfants.

 

2010 : 4 212 euros récoltés pour l'Association Française du Syndrome d'Ondine (AFS Ondine)
Co-financement d’un projet de création d’alarme secondaire.
Le syndrome d’Ondine se traduit par l’incapacité à respirer de façon autonome durant les périodes de sommeil, les périodes infectieuses et parfois les périodes de grande fatigue.
L’argent récolté par les coureurs en 2010 a été plus qu’utile il a été l’élément permettant de finaliser ce projet, qui au total a couté environ 28 000 euros (les coureurs Humanis ont collecté 4212 euros). Malgré le soutien de différents sponsors, notamment des prestataires de matériel de ventilation respiratoire, l'AFS Ondine n'aurait pas pu boucler le budget et concrétiser le projet sans le « souffle » des coureurs Humanis.
Une bonne nouvelle qui va même au-delà du « monde des Ondines », puisque cette alarme peut servir à toutes les personnes étant sous assistance respiratoire.

 

2009 : 2 844 euros récoltés pour l'Association Criggler-Najjar
Participation au financement du matériel de photothérapie pour Anaïs, une petite fille atteinte de la maladie de Criggler-Najjar.

 

2008 : 2 526 euros récoltés pour la Fédération des Maladies Orphelines (FMO)
Participation au financement de la mise en place d’un centre d’appel national par la Fédération des Maladies Orphelines (FMO).

 

2007 : 1 441 euros récoltés pour la Fédération des Maladies Orphelines (FMO)
Participation au financement de la mise en place d’un centre d’appel national par la Fédération des Maladies Orphelines (FMO).