Coworkation : la solution au bien-être au travail des indépendants ?

Mot né de la contraction entre coworking  (groupe d’indépendants qui travaillent) et vacation (vacances), la coworkation répond aux problématiques actuelles de bien-être au travail, de créativité et productivité. Encore réservé à une minorité, ce concept ne manquera pas de séduire le plus grand nombre !

Coworkation : la solution au bien-être au travail des indépendants ?

La coworkation : allier travail et détente

Travailler à distance et en profiter pour découvrir de nouvelles régions du monde, c’est possible ? Maintenant, oui. Ce nouveau concept s’appelle la coworkation. Son objectif : regrouper en un même lieu un groupe de travailleurs indépendants en leur proposant un espace de travail et des activités rêvées.

Travailler à distance : quels avantages 

Horaires sur mesure, absence de hiérarchie, travailler de chez soi,… la liberté est souvent ce qui qualifie le mieux les travailleurs non salariés ! Mais beaucoup oublient que ce dont souffrent le plus les indépendants, les freelances, c’est la solitude voire l’isolement et la perte d’esprit d’équipe.

En favorisant les rencontres, en décuplant l’efficacité et la créativité dans des conditions de travail optimales, la coworkation permet aux indépendants de travailler tant sur leur développement personnel que leur développement professionnel.

Favoriser les rencontres et les échanges

Dans coworkation, le « co » fait référence à un ensemble. Ce nouveau concept consiste à réunir plusieurs professionnels de secteurs et métiers différents dans un endroit idyllique. 

Ce qui les rassemble ? Leur envie de rompre avec la solitude ou leur désir de nouveaux contacts professionnels, d’échanges entre personnes ayant les mêmes problématiques ou tout simplement l’envie de vivre de nouvelles aventures.

Efficacité et créativité décuplées

Pourquoi avoir besoin de partir à l’autre bout du monde pour travailler ? Il semblerait que la coworkation ait fait ses preuves et n’ait que des effets positifs. Ces quelques semaines de dépaysement permettraient d’augmenter la motivation et la créativité.

Un concept idyllique disponible pour tous 

Si la coworkation séduit rapidement par son concept, ses adeptes sont principalement des indépendants ou les petits entrepreneurs. Plus flexibles, ces derniers peuvent facilement travailler à distance.

La petite escapade indonésienne ne serait-elle réservée qu’aux auto-entrepreneurs, nomades numériques ou encore aux métiers créatifs (artistes, photographes, graphistes etc.) ?

Le bien-être au travail est pourtant un critère de plus en plus recherché par les actifs (qu’ils soient indépendants ou non). D’après une étude IFOP/Monster, publiée en juin 2017, 27 % d’entre eux considèrent qu’une plus grande souplesse dans les horaires de travail contribue au bien-être au travail.

Les entreprises (petites et grandes) l’ont bien compris et tentent d’apporter des réponses à ces nouveaux besoins : conditions de travail plus flexibles, aménagement de l’espace harmonieux et fonctionnel, moments de bien-être sur le lieu de travail. Certaines, comme Google ou Microsoft, vont encore plus loin et proposent à leurs employés des moments de coworkation pour travailler dans des conditions optimales.