Expatriation en famille : préparer les enfants à leur nouvelle vie d'expatriés

D’après le baromètre sur l’expatriation Humanis-Lepetitjournal, 49 % des expatriés ont des enfants. En famille, la préparation à l’expatriation n’est pas la même. Même si tout dépend du caractère et de l’adaptabilité de chacun, avant le départ et une fois sur place, il est possible de faciliter l’insertion des enfants et leur permettre de profiter pleinement de cette nouvelle vie d’expatriés.

Expatriation en famille : préparer les enfants à leur nouvelle vie d'expatriés

Les avantages de l’expatriation pour les enfants

L’expérience de l’expatriation peut être pleine de bénéfices pour les adultes, mais aussi pour leurs enfants : ouverture d’esprit, adaptabilité, curiosité, enrichissement culturel, bi-linguisme…

Une étude récente[1] met en avant les avantages de l’expatriation sur les enfants : 69 % des parents expatriés interrogés considèrent que leurs enfants sont désormais plus ouverts à une autre culture et à de nouvelles expériences.  45 % estiment  qu’ils ont acquis une meilleure culture générale et qu’ils ont gagné en confiance en eux. Enfin, 48 % des parents expatriés sont prêts à déclarer que cette nouvelle vie a un impact positif sur la qualité de vie de leurs enfants.

bon à savoir

Quand vous partez travailler à l’étranger, vous perdez votre protection sociale française. Pour pouvoir vivre pleinement votre expatriation, il est important de bien préparer son voyage et de penser tout particulièrement à sa couverture santé. En effet, en fonction de votre pays de destination, les frais médicaux peuvent être beaucoup plus élevés qu’en France. Souscrire une assurance qui allie garanties adaptées aux particularités du pays et à vos besoins est donc essentiel.

Découvrir notre offre dédiée aux travailleurs expatriés.

 

Avant le départ : accompagner l’expatriation

Si les avantages sont connus et identifiés, il n’en reste pas moins que l’expatriation peut être vécue difficilement par les enfants si elle n’est pas ou mal préparée.

Pour accompagner les enfants à leur nouvelle vie, il est essentiel de communiquer avec eux avant le départ, de répondre à leurs questions et de les rassurer. Les impliquer dans la préparation à ce départ pourra également faciliter l’acceptation de l’enfant : le faire participer à la préparation du déménagement, lui demander son avis pour le choix du nouveau logement, choisir avec lui sa nouvelle école, l’accompagner à des cours de langue, lui montrer les différentes possibilités qu’il aura pour garder contact avec ses amis et la famille restée en France : Skype, Whatsapp, réseaux sociaux …

Plus les enfants se sentiront impliqués dans ce nouveau projet de vie, plus leurs questions et leurs angoisses trouveront de réponses et plus il sera facile pour eux de s’adapter dans un environnement qu’ils auront pu anticiper et dans une école / un logement dont ils auront participé au choix. Les changements se passent généralement mieux quand ils sont accompagnés que lorsqu’ils sont subis.

 

Pendant l’expatriation : faciliter l’adaptation des enfants

Une fois sur place, il est nécessaire d’être attentif à l’adaptation des enfants. Pour leur faciliter la tâche plusieurs démarches peuvent être utiles :

  • les inscrire à des cours de langue pour faciliter l’intégration dans la cours d’école,
  • les faire participer à des activités et sorties organisées,
  • les faire rencontrer d’autres familles et enfants d’expatriés,
  • conserver des habitudes rassurantes : soirée pizza ou sortie en famille,
  • ne pas couper les relations avec la France, notamment avec leurs amis : faciliter l’accès aux outils qui leur permettent de rester en contact avec eux.

 

Au retour : réintégrer le système scolaire français 

Si l’expatriation est temporaire, il est important de faire en sorte que les enfants maintiennent et développent leur connaissance du français même à l’étranger. De cela dépendra leur bonne réintégration dans le système scolaire français. Il faut être vigilant, anticiper, et s’assurer que le cursus suivi à l’étranger permettra l’obtention du bac ou l’intégration dans une école ou une université en France si tel est l’objectif. 

 

 

 

[1] Réalisée par la banque HSBC à travers la planète et cité par le magazine indien Outlook

 

Partager cet article :