Expatriation : 1 Français sur 5 sans complémentaire santé

Humanis, en partenariat avec lepetitjournal.com, a lancé son 6ème baromètre dédié aux Français de l’étranger.
Objectif : connaître leur vision de la protection sociale et de la vie d’expatrié. Quels enseignements en tirer ?

EXPATRIATION : 1 FRANÇAIS SUR 5 SANS COMPLÉMENTAIRE SANTÉ

Les expatriés se sentent-ils bien protégés ?

Les Français partis tenter leur chance à l’étranger sont toujours aussi nombreux à ne rien avoir prévu avant le départ (44 %). Ils sont néanmoins de plus en plus à s’en préoccuper une fois sur place (41 %).

Le niveau d’information des expatriés, en santé et prévoyanceprévoyanceEnsemble des garanties liées aux risques d’accident, de maladie (maladie, invalidité, dépendance ...) ou de vie (décès). Ces garanties prévoient des prestations en sus de celles versées par le régi... Lire la suite, déjà insuffisant, est en baisse cette année (52 % contre 56 % en 2017). Ils se sentent, par ailleurs, moins bien informés en retraite qu’en santé ou prévoyance. 39 % seulement se considèrent bien informés.

En retraite, ils privilégient davantage un système privé local (35 %), au détriment du système privé français (9 %). Parmi ceux qui ont souscrit eux-mêmes leur couverture retraite, ils sont plus de la moitié à le faire plus de trois mois après leur arrivée (52 %).

En santé, la tendance reste la même que l’an dernier avec une majorité disposant d’une complémentaire santécomplémentaire santéOrganisme proposant une couverture santé qui vient en complément des garanties du régime obligatoire. Lire la suite (76 %). Toutefois, encore 1 expatrié sur 5 n’en dispose pas. Le premier frein reste de loin le coût (54 %).

Journée "S’expatrier, mode d’emploi" : prenez date !

Que retenir du baromètre 2018 ? … Une bonne expatriation, ça se prépare, même en matière de protection sociale.

Aussi, venez nous rencontrer à la journée "S’expatrier, mode d’emploi", le 21 mars prochain, à la Cité Universitaire de Paris.

 

En prévoyance, près de la moitié des expatriés n’est pas protégée contre les risques accident, invaliditéinvaliditéEtat d’une personne atteinte d’une affection réduisant selon la catégorie d’invalidité sa capacité de travail et donnant droit à une pension d’invalidité (dont le montant varie selon la catégorie d... Lire la suite et arrêt de travail (47 %). La tendance est la même qu’en santé en ce qui concerne le moment de souscription. Ils sont toujours nombreux à le faire après leur arrivée (58 %).                                                                                

On note aussi une baisse de l’adhésion à la couverture assistance-rapatriement (25 %). 3 expatriés sur 5 n’en disposent pas.

Bonne nouvelle : 75 % d’entre eux tiennent néanmoins à garder un lien avec le système français.

 

bon à savoir

C'est le point fort de notre offre Pack Expat'CFECFECaisse des Français de l'Etranger. Organisme privé chargé d'un service public. Financièrement autonome, elle est régie par le Code de la Sécurité sociale. Elle propose à tout salarié expatrié le ch... Lire la suite : la garantiegarantieEngagement pris par l’organisme assureur de couvrir un risque en contrepartie d’une cotisation convenue d’avance. Lire la suite de bénéficier d'une protection sociale "à la française".

Découvrez notre offre Pack Expat'CFE.

 

Comment les expatriés vivent leur expatriation au quotidien ?

Les principales motivations d’expatriation restent les mêmes. C’est avant tout pour suivre leur conjoint et pour progresser professionnellement (28 %) que les répondants se sont expatriés (31 %). En ce qui concerne le retour en France, la majorité des expatriés ne l’envisage pas dans les 5 ans (65 %). Et la 1ère motivation de ceux qui souhaitent rentrer est la famille/les proches (47 %). Parmi ce qui leur manque le plus de la France, la protection sociale et le système de soins sont cités en 2ème position (49 %).

Dans le contexte mondial actuel, l’ensemble des expatriés se sent majoritairement bien intégré par les habitants locaux. C’est toutefois moins évident pour ceux au Royaume-Uni, 2ème destination d’expatriation après la Suisse. Le Brexit suscite des  inquiétudes. Les expatriés français ont des craintes sur le maintien de leurs droits en termes de couverture santé ou de retraite complémentaire.

Enfin, en matière de scolarité des enfants, les expatriés sont partagés entre le système scolaire local (46 %) et le système scolaire français (45 %). La moitié trouve qu’il est suffisant dans le pays dans lequel ils vivent et que les loisirs y ont une place suffisante (65 %). Et la grande majorité (85 %) estime que l’école prépare bien leurs enfants à l’avenir sur le plan professionnel et humain.

Alors, l’expatriation est-elle une aventure à tenter ? À 92 %, ceux qui la vivent la recommanderaient à leurs proches. Avant tout, une expatriation réussie est une expatriation bien préparée. Alors n’oubliez pas votre protection sociale à l’international ! Fort de son savoir-faire, Humanis vous accompagne au quotidien en santé, prévoyance et retraite.

Partager cet article :