Impôts à l’étranger : comment obtenir un remboursement de taxe ?

Quand on travaille et qu’on paie des impôts à l’étranger, il est possible d’obtenir certains remboursements de taxes, c’est ce qu’on appelle le "tax return". Qui est concerné et comment l’obtenir ? Nos réponses.

Impôts à l’étranger : comment obtenir un remboursement de taxe ?

Qu’est-ce qu’un remboursement de taxe ou "tax return" ?

Certains pays, comme l’Australie, le Canada ou la Nouvelle-Zélande pratiquent le prélèvement à la source pour les impôts sur le revenu. Dans ce cas, l’impôt vous sera prélevé directement sur le salaire touché en fin de mois, ou en fin de semaine. Il faut savoir que ces taxes peuvent être remboursées si vous ne restez pas dans le pays en question et lorsque vous déclarez vos revenus.

Comment obtenir un remboursement de taxe ? 

Le remboursement de taxe se fait lors de la déclaration des revenus gagnés dans votre pays d’accueil (Nouvelle-Zélande, Canada, Australie…). Que vous y restiez ou non, si vous y avez travaillé, il faut à un moment déclarer les revenus gagnés dans ce pays. A ce moment-là, en fonction du système fiscal, il est possible d’obtenir un remboursement sur les taxes qui ont été prélevées sur votre salaire si celles-ci ont été trop élevées. Par exemple, si certaines dépenses que vous avez effectuées dans le cadre de votre travail étaient déductibles. Pour l’obtenir, il suffit de remplir votre déclaration de revenus sur le site du gouvernement du pays concerné, ou de passer par un intermédiaire comme Taxback notamment, qui s’occupera de la gestion administrative pour vous.

 

bon à savoir

Lorsque vous quittez la France, vous devez anticiper à la fois l'impact que cela va avoir sur votre  fiscalité mais également sur votre couverture santé, prévoyanceprévoyanceEnsemble des garanties liées aux risques d’accident, de maladie (maladie, invalidité, dépendance ...) ou de vie (décès). Ces garanties prévoient des prestations en sus de celles versées par le régi... Lire la suite et retraite complémentaire. Afin que votre couverture sociale ne s'arrête pas à la frontière, pensez à anticiper.

 

Partager cet article :