Nomade digital : les questions que pose ce nouveau mode de vie

Être nomade digital, c’est une réalité pour de plus en plus de personnes qui souhaitent voyager de manière régulière tout en continuant à exercer leur activité professionnelle à distance. Une sorte de "multi-expatriations" vouée à se généraliser ? Les promoteurs de ce mode de vie encore naissant y croient, en tout cas.

 

NOMADE DIGITAL : LES QUESTIONS QUE POSE CE NOUVEAU MODE DE VIE

Nomade digital, qu’est-ce que c’est ?

Un nomade digital, traduction littérale de l’anglicisme "digital nomad", et que l’on pourrait aussi appeler nomade numérique, est un mode de vie qui consiste à travailler, généralement armé d’un moyen de se connecter à Internet, tout en voyageant. Ce terme recouvre une grande variété de pratiques, certains nomades se fixent plusieurs mois dans un lieu avant d’en déménager pour se réinstaller ailleurs, d’autres ayant un rythme les rapprochant plus des "backpackers" faisant un tour du monde. D’autres enfin ont des modes de vide semi-nomades, avec un domicile ou deux, et alternent les périodes sédentaires et de nomadisme.

 

Nomadisme numérique : quels métiers cela concerne ?

Un jeu de mot en anglais consiste à appeler les nomades numériques les "digital knowmads", faisant allusion au fait que ce nouveau mode de vie concerne avant tout ce que l’on nomme les travailleurs du savoir (know), c’est-à-dire des personnes dont le métier consiste surtout à appliquer, à créer ou simplement  à jongler avec des connaissances : consultants divers, spécialistes de certains domaines comme la communication, le marketing ou le droit, cadres des métiers des services, enseignants, etc.

Ce type d’emplois ne requiert bien souvent comme matériel qu’une connexion à Internet : ils peuvent donc particulièrement bien se dématérialiser et être occupés par des personnes qui travaillent à distance (on parle de "remote working"), qu’ils s’agissent de salariés, de personnes exerçant en profession libérale ou d’auto-entrepreneurs. Dans la pratique, parmi les freelancers, on trouve surtout des rédacteurs web, des professionnels du secteur IT tels que des développeurs, des coachs ou assistants virtuels, des graphistes, etc., qui peuvent être payés à la mission sur des plateformes numériques dédiées.

 

Y a-t-il beaucoup de digital nomads ?

Selon un des ardents défenseurs de ce mode de vie, il y aura 1 milliard de nomades numériques d’ici 2035. Dans la réalité, le nombre de "digital nomads" est difficile à évaluer ; mais les personnes travaillant à distance la majorité de leur temps de travail pourrait représenter jusqu’à 20 % de la main-d’œuvre aux États-Unis !

Un chercheur indépendant assurait début 2017 que ce nombre "grandissait avec un fort taux de croissance". Les raisons ? Des vols d’avion peu chers et plus faciles à réserver que jamais, un marché du travail changeant et des technologies toujours plus accessibles. Et ces nomades, qui sont-ils ? Avant tout des moins de trente ans nés avec Internet, mais aussi des personnes en milieu ou fin de carrière disposant de ressources financières et de compétences professionnelles solides.

A noter : 

 

bon à savoir

Quand vous partez à l’étranger, vous perdez votre protection sociale française. Pour pouvoir vivre pleinement votre expatriation, il est important de bien préparer son voyage et de penser tout particulièrement à sa couverture santé. En effet, en fonction de votre pays de destination, les frais médicaux peuvent être beaucoup plus élevés qu’en France. Souscrire une assurance qui allie garanties adaptées aux particularités du pays et à vos besoins est donc essentiel.

Découvrir notre offre dédiée aux expatriés.
 

 

Partager cet article :