Retraite au Portugal : se poser les bonnes questions

Vivre sa retraite au Portugal : une bonne idée ? La proximité (y compris culturelle) avec la France, la qualité de vie et certaines considérations économiques et fiscales en font en tout cas une destination de choix pour nombre de Français. Mieux vaut toutefois se poser les bonnes questions avant de faire ses valises.

Retraite au Portugal : se poser les bonnes questions

Vivre au Portugal à la retraite : mais pourquoi donc ?

Les avantages d’une retraite au Portugal sont nombreux, et expliquent pourquoi de très nombreux retraités français ont fait ce choix. La première, au-delà du climat méditerranéen de Lisbonne et de l’Algarve, et plus généralement d’une qualité de vie reconnue selon une étude de 2017 comme la meilleure au monde pour les expatriés, reste financière. Au-delà du coût de la vie et d’un marché immobilier accessible, la fiscalité est considérée comme avantageuse : une convention fiscale en vigueur depuis début 2013, créant le statut de résident non habituel, permet généralement l’exonération d’impôts sur la pension des retraités, et ce pendant dix ans. Parmi les conditions : résider plus de la moitié de l’année dans le pays et ne pas y avoir déjà été domicilié localement dans les cinq années précédentes.

Du côté des inconvénients, puisqu’il y en a nécessairement, sont souvent mentionnés la barrière de la langue (selon une étude européenne de 2012, seules l’Italie et la Hongrie ont de moins bonnes capacités en langues étrangères, mais le français y est parfois – très bien – parlé) ou le système de santé (plus cher dans le privé et moins efficace dans le public). Les retraités fonctionnaires n’ont de plus pas le droit à l’exonération évoquée.

bon à savoir

Quand vous partez vivre votre retraite à l’étranger, vous perdez votre protection sociale française. Pour pouvoir vivre pleinement votre retraite, il est important de bien préparer son voyage et de penser tout particulièrement à sa couverture santé. En effet, en fonction de votre pays de destination, les frais médicaux peuvent être beaucoup plus élevés qu’en France. Souscrire une assurance qui allie garanties adaptées aux particularités du pays et à vos besoins est donc essentiel.

Découvrir notre offre dédiée aux retraités expatriés.

 

Quel est le coût de la vie pour un retraité français au Portugal ?

Vivre au Portugal à la retraite permet de bénéficier d’un coût de la vie moindre qu’en France : si le kilowatt/heure d’électricité ou le litre d’essence sont au moins aussi chers qu’en France, les biens de consommation courante, à commencer par l’alimentation (hors produits de luxe ou importés et peu consommés traditionnellement au Portugal), sont en moyenne moins cher de 20 à 30%. Les kilos de tomates, de pommes, de carottes mais surtout de viande et de poisson peuvent être jusqu’à 50% moins chers.

En ce qui concerne le logement, le prix moyen à l’échelle nationale se situe autour des 2 000 €/m2 à l’achat, avec évidemment des disparités notamment entre les villes majeures, Lisbonne (en particulier son cœur historique, où la moyenne se situe autour de 3 500 à 4 000 €/m2) et Porto (1 600 €/m2), les zones de bord de mer attractives (à Faro, 1 500 €/m2) et le reste du pays (à Braga, l’une des villes les moins chères, environ 700 €/m2). Sur l’année 2016, les prix moyens ont augmenté de 7,5% (10% à Lisbonne, 3% en Algarve). En location, le loyer moyen à Lisbonne est de 830 euros, 1 000 euros pour du neuf (+23% en 2016), la moyenne nationale étant plus basse.

 

Sa retraite au Portugal : oui, mais où ?

Où s’installer au Portugal pour sa retraite ?

Lisbonne et sa région, où un quart des Portugais résident, est une des destinations les plus privilégiées (dynamisme, avantages d’une capitale avec une très bonne qualité de vie, variété des paysages, proximité de la mer, etc.) malgré son moindre écart de niveau de vie avec la France.

L’autre est bien sûr l’Algarve, la région la plus méridionale du pays, qui n’est certes pas la moins touristique ni la plus authentique. Son dynamisme, ses infrastructures et surtout sa météo (330 jours ensoleillés en moyenne) sont autant d’avantages.

Porto ou ses environs dans la région Nord du pays peuvent représenter un bon compromis, authentiques et commodes en termes de transport et de vie quotidienne, malgré des températures moins méditerranéennes. Les régions au centre (Beiras et Alentejo) sont plus isolées et connaissent une certaine désertification, hormis certains centres plus dynamiques et proposant une très bonne qualité de vie sur le littoral.

A noter :