Aide aux aidants : les solutions pour avancer

Les aidants sont peu connus et reconnus. Pourtant, ils sont 8,3 millions en France¹. Qui sont-ils ? Comment vivent-ils cette situation de vie particulière ? Que fait-on pour les aider ?

Aidants familiaux : qui sont-ils ?
 

Un aidant est, par définition, une personne qui accompagne un proche en situation de dépendancedépendanceSituation de perte d’autonomie résultant de l’âge, d’un handicap ou d’un trouble et empêchant une personne d’effectuer certaines tâches de la vie quotidienne sans l’aide d’une tierce personne. Lire la suite. Faire les courses, le ménage ou encore habiller, préparer les repas… les tâches de l’aidant peuvent être variées et occuper une grande partie de son temps. D’après un sondage mené auprès des aidants², 20 % déclarent ne plus avoir assez de temps pour eux. 25 % ressentent une fatigue morale. 48 % des aidants apportent une aide pour au moins quatre activités quotidiennes et 49 % d’entre eux ont plus de 60 ans. 

 

Aide aux aidants : quelles sont les solutions ?
 

L’investissement psychologique et physique que nécessite l’aide à une personne dépendante peut être compliqué à vivre. Plusieurs solutions existent pour permettre aux aidants de prendre du temps pour eux.

Les congés familiaux : ils permettent aux aidants qui en font la demande à leur employeur de mettre de côté leur activité professionnelle afin de se libérer du temps. Il existe trois types de congés familiaux :

  • Le congé de solidaritésolidaritéFondement du système de protection sociale français depuis la généralisation de la Sécurité sociale. En matière de retraite complémentaire, il y a : - solidarité entre générations : on parle de rép... Lire la suite familiale : il peut être accordé par l’employeur au salarié qui en fait la demande lorsque le proche de l’aidant (enfant, parent, frère, sœur, toute personne l’ayant désigné comme "personne de confiance " ou une personne partageant son domicile) est atteint d’une maladie en phase terminale et /ou que son pronostic vital est engagé. Ce congé n’est en principe pas rémunéré par l’employeur, mais l’Assurance Maladie peut verser une allocation journalière d’accompagnement pendant 21 jours.
  • Le congé de soutien familial : il peut être accordé à tout salarié justifiant d’une ancienneté minimale de deux ans dans l’entreprise,  lorsque le proche de l’aidant (cercle familial jusqu’au 4ème degré, conjoint, concubin ou partenaire de pacs et cercle familial jusqu’au 4ème degré du conjoint, concubin ou partenaire de pacs) est dans une situation de handicap ou de perte d’autonomie d’une gravité particulière. Le congé  n’est pas rémunéré. Toutefois, l’aidant peut, pendant ce laps de temps, être employé par la personne aidée si celle-ci perçoit l'allocation personnalisée d'autonomie (APA) ou la prestation de compensation du handicap (PCH).
  • Le congé de présence parentale : il peut être accordé au salarié dont l’enfant à charge de moins de 20 ans souffre d’un handicap, d’une maladie ou a subi un accident rendant obligatoire une présence et des soins. Durant le congé, le contrat de travail est suspendu et l’aidant ne perçoit pas de rémunération. Il peut cependant prétendre à l'allocation journalière de présence parentale (AJPP).

 

Les groupes de soutien : afin de sortir certains aidants de leur situation d’isolement et d’épuisement psychologique, plusieurs groupes de soutien se sont créés. Le café des aidants a notamment été mis en place par l’Association Française des Aidants. Ces événements permettent aux aidants d’échanger conseils, expérience et soutien.

 

Aide aux aidants : les actions d’Humanis
 

Les Activités socialesActivités socialesLes Activités sociales regroupent l’ensemble des moyens mis en place par un organisme de prévoyance et permettant des interventions d’aides individuelles, d’aides collectives et des services. Lire la suite Humanis mettent en œuvre de nombreuses actions pour venir en aide aux aidants au quotidien.
 

Un soutien psychologique
 

Groupes de parole : Une fois par mois les aidants peuvent se réunir autour d’une psychologue clinicienne afin de s’exprimer sur leurs difficultés, partager des conseils… Pour en savoir plus et vous inscrire aux groupes de parole, téléphonez à Elisabeth Bacrot au 01 58 82 42 15 ou à Karima Gouali au 01 46 84 83 08

Ecoute et soutien : Avec nos proches est une association composée d’anciens aidants. Ces bénévoles sont invités à répondre au téléphone aux aidants en difficulté ou en recherche de conseils et de partage d’expérience. Un numéro dédié exclusivement aux ressortissants Humanis a été mis en place : le 01 82 52 24 17

Bistrots Mémoire : Humanis est partenaire de l’Union Nationale des Bistrots Mémoire. L’association met en place des moments de rencontre. Leur particularité ? Ils réunissent les aidants de proches touchés par des troubles de la mémoire et/ ou leurs aidés. Les participants se réunissent dans des lieux publics.

Des bénévoles formés sont présents et un psychologue assure l’accompagnement et la mise en relation des participants. Pour leur laisser une plus grande liberté, il n’y a pas de modalité d’inscription. Chacun peut venir, s’il le souhaite et quand il le souhaite.

Pour en savoir plus et vous inscrire, téléphonez à Brigitte Baron au 01 58 82 66 68 ou rendez-vous sur le site internet de l’UNBM.

Un soutien financier : Les Activités sociales Humanis participe au financement de vacances pour les aidants/ aidés.

Séjours Vacances Répit Alzheimer : En partenariat avec France Alzheimer,  les Activités sociales Humanis participent à la prise en chargeprise en chargeDocument qui vous est remis permettant une avance des frais dans le cadre d’une hospitalisation. Lire la suite financière de vacances aidants/ aidés. Plusieurs couples partent ainsi en vacances chaque année. Pour en savoir plus, téléphonez à Elisabeth Bacrot au 01 58 82 42 15 ou  à Karima Gouali au 01 46 84 83 08

Séjour Vacances Répit Familles : Ce dispositif propose le répit de l’aidant familial et la prise en charge de son proche dépendant ou handicapé, sur un même lieu de vacances pour une durée de 8 à 15 jours. Les activités sociales Humanis participe à la prise en charge financière de ces séjours. Pour plus d’informations, téléphonez au : 05 57 88 58 85

 

À noter :

L’Association Française des Aidants vous invite à prendre part à la Journée Nationale des Aidants du 6 octobre. 

 

 

Des rendez-vous pour la Journée Nationale des Aidants
 

Dans le cadre de la Journée Nationale des Aidants, l’Action sociale Humanis déploie des actions sur tout le territoire avec ses partenaires institutionnels. En voici-ci quelques-unes :

  • Cysoing (Nord) : "Moments d’aidants" : conférence le 1er octobre puis ateliers les 2, 9 et 15 novembre. 
  • Carpentras (Vaucluse) : "Journée Nationale des aidants" le 3 octobre (théâtre débat, ateliers bien-être : sophrologie, nutrition, informations vie associative, vacances et loisirs).
  • Colmar (Haut-Rhin) : "Journée Nationale des Aidants" le 3 octobre (théâtre débat)
  • Orchies (Nord) : "Journée nationale des aidants : être aidant au quotidien" le 6 octobre (tables rondes, saynètes théâtrales, stands) 
  • Roye (Somme) : "Quoi de neuf pour les aidants ? " Le 6 octobre. (Conférence, ateliers et stands.)
  • Le Havre (Haute Normandie) : "Journée Nationale des Aidants dédiée à la santé et au bien-être" le 6 octobre. (stands, tables rondes, spectacles dansants, ateliers de bien-être : sophrologie, réflexologie, musicothérapie, visites…)
  • Raon l’Etape (Vosges) : "Journée Nationale des Aidants" le 9 octobre. (Théâtre débat, informations sur les dispositifs d’aide, d’accompagnement et les solutions de répit).
     

 

Pour en savoir plus sur ces événements, rendez-vous sur générationplus.fr

¹Source : www.aidants.fr
²Etude menée par la DREES en 2012

 

 

Partager cet article :