Ostéopathie, acupuncture, chiropratique : quels remboursements ?

Les médecines douces sont de plus en plus en vogue. Leur principe : exclure les traitements à base de molécules chimiques et privilégier la nature pour développer notre bien-être. Ostéopathie, acupuncture, homéopathie, aromathérapie... sont autant de médecines alternatives pour se soigner naturellement. Cependant, il est important de se renseigner sur ces pratiques pour savoir ce qui est adapté et quelle est la prise en charge.

Acupuncteurs, ostéopathes, chiropracteurs: lesquels sont remboursés ?

Médecines douces et alternatives : quels remboursements ?

L'ostéopathie, tout comme l'acupuncture, sont considérées comme des "médecines douces", appelées aussi "médecines alternatives" ou "médecines non traditionnelles". Elles ne sont pas remboursées par la Sécurité sociale.

Pour obtenir un remboursement des médecines douces, mieux vaut avoir une bonne protection santé. Les mutuelles santé peuvent en effet proposer des remboursements intéressants sur les actes de médecines douces sous forme de forfait.

Avant de souscrire à une garantie "médecines douces" pensez à évaluer vos besoins dans ce domaine, à calculer le budget annuel et à le comparer avec les remboursements et le tarif de votre mutuelle santé.

Remboursements de l'acupunture et remboursements d'ostéopathe par votre mutuelle : quelles conditions ?

La complémentaire santé Malakoff Médéric Humanis vous propose des garanties "médecines douces" Vous pouvez souscrire des garanties qui prévoient le remboursement de tout ou partie des actes de professionnels de santé dont la spécialité ou la pratique ne fait pas l'objet actuellement d'une prise en charge par la Sécurité sociale.

Toutefois, afin de vous garantir une bonne qualité de soins, la complémentaire santé Malakoff Médéric Humanis ne versera des prestations que si le professionnel de santé répond aux conditions suivantes :

  • Ostéopathe : le professionnel de santé ayant pratiqué les soins doit être titulaire d'une autorisation d'exercice de l'ostéopathie ou du droit d'user de ce titre, délivré par une autorité administrative en application des articles 9 ou 16 du décret 2007-435 ;
  • Chiropracticien : le professionnel de santé ayant pratiqué les soins doit être inscrit sur la liste de l'agence Régionale de la Santé répertoriant les praticiens habilités à faire usage de ce titre.

 

Devis en ligne