Arrêter de fumer : un sevrage en douceur avec les patchs

Vous avez décidé d'arrêter de fumer mais vous ne savez pas quelle méthode adopter ? Les patchs et autres substituts nicotiniques peuvent vous aider.

 

Mieux gérer l'effet de manque

Tous ceux qui ont essayé un jour d'arrêter le tabac le savent : le manque peut-être difficile à gérer, surtout les premières semaines. L'explication est très simple: le corps "réclame" sa dose de nicotine à intervalles réguliers, et s'il ne l'obtient pas, il vous le fait savoir ! Envie irrépressible de fumer, tremblements, impossibilité de penser à autre chose, ces crises de manque sont parfois insupportables et peuvent compromettre votre arrêt du tabac.

Afin d'atténuer ces effets, il peut être préférable d'opter pour un traitement de substitution. En effet, le patch délivre une dose de nicotine tout au long de sa durée d'application, ce qui évite la chute brutale du taux de nicotine dans le sang responsable du manque. L'arrêt se fait ainsi avec plus de sérénité et permet de mieux gérer le sevrage dans la durée.

 

Bon à savoir

Vous pensez avoir besoin de l'aide d'un spécialiste?
Nos offres peuvent couvrir cette aide.

 

Maîtriser fringales et rechutes

Si vous décidez d'opter pour les substituts nicotiniques, il est préférable de vous adresser en premier lieu à votre médecin ou votre pharmacien. En effet, le dosage du patch doit être ajusté à votre dépendancedépendanceSituation de perte d’autonomie résultant de l’âge, d’un handicap ou d’un trouble et empêchant une personne d’effectuer certaines tâches de la vie quotidienne sans l’aide d’une tierce personne. Lire la suite physique qui dépend de la quantité de tabac consommée par jour, de la manière de fumer, du délai entre le lever et la 1ère cigarette. Après avoir fait le test de Fagerström et parlé avec votre spécialiste, celui-ci vous indiquera le type de patch à adopter (plus ou moins dosé, à porter la journée ou sur 24h) et la durée du traitement. Un patch porté trop peu de temps ou insuffisamment dosé pourrait vous exposer à une rechute.

La durée de traitement est d'au moins trois mois, en respectant les paliers de diminution du dosage : là aussi, mieux vaut éviter un arrêt brutal, même si vous vous sentez prêt.

Sachez que les substituts nicotiniques sont pris en charge par votre Sécurité socialeSécurité socialeInstituée par l’ordonnance du 4 octobre 1945, la Sécurité sociale est la clé de voûte du système de protection sociale français. Ensemble composé d’établissements publics sous tutelle du ministère ... Lire la suite sur prescriptionprescriptionCe délai est de 2 ans à compter de la date des soins. Au-delà votre acte ne pourra être remboursé. Lire la suite médicale à hauteur de 50€ par an et par personne. Votre mutuellemutuelleGroupement à but non lucratif qui, essentiellement au moyen des cotisations des membres, se propose de mener dans l'intérêt de ceux-ci une action de prévoyance, de solidarité et d'entraide. Lire la suite propose aussi un remboursement, n'hésitez plus pour essayer les patchs !

 

Bon à savoir

Pour obtenir plus d'informations sur les patchs :
Quelles sont les méthodes recommandées ?

 

 

 

Partager cet article :