Causes et prévention du cholestérol chez les seniors

Le cholestérol est naturellement présent dans notre organisme. Cependant, lorsqu'il est produit en trop grande quantité, il peut être la source de divers troubles de la santé et aggraver notamment le risque de maladies cardio-vasculaires. La prévention du cholestérol est donc indispensable, en particulier chez les seniors, plus vulnérables face à ce trouble. Quelles sont les causes du cholestérol ? Comment prévenir son apparition et lutter contre ses effets ? Faites le point.

Causes et prévention du cholestérol chez les seniors

Causes du cholestérol : des facteurs multiples

Le cholestérol est un élément indispensable de nos cellules : il forme la couche lipidique des membranes plasmiques, participe à la fabrication de la vitamine D et est le principal constituant de la bile. Néanmoins, un taux de cholestérol trop élevé dans le sang présente un danger pour la santé et augmente le risque de maladies cardio-vasculaires. On parle alors d'hypercholestérolémie. Ses causes sont multiples : si certaines sont inévitables, d'autres peuvent être dépistées et combattues en amont.

Une alimentation riche en graisses saturées (des graisses animales pour la plupart) constitue la principale cause du cholestérol même si en général, plusieurs facteurs sont responsables de ce trouble.

L'obésité et le diabète sont deux facteurs à ne pas négliger. En effet, l'hypercholestérolémie s'accompagne souvent d'un excès de poids et d'un rapport défavorable entre le bon et le mauvais cholestérol. Le diabète de type 2 influe également sur le taux de lipides dans le sang, comme le cholestérol et les triglycérides.

Parmi les causes du cholestérol, on peut également citer le tabagisme et le stress. Les personnes stressées ont en effet un taux de cortisol anormalement élevé, qui accélère l'assimilation des graisses et des sucres, tandis que le tabagisme fait augmenter le mauvais cholestérol tout en diminuant le bon.

L'hérédité et l'âge, deux éléments qui ne peuvent être contrôlés, expliquent aussi la hausse du taux de cholestérol dans le sang. Ainsi, malgré une alimentation saine et un poids normal, le foie de certaines personnes produit naturellement trop de cholestérol. De la même manière une personne souffrant d'obésité ou se nourrissant de manière peu équilibrée n'aura pas obligatoirement d'hypercholestérolémie.

 

Prévention du cholestérol au quotidien

S'il est impossible d'aller à l'encontre des facteurs génétiques, il est tout à fait possible d'assurer la prévention du cholestérol au quotidien en adoptant une bonne hygiène de vie.

Mieux gérer son alimentation

Une alimentation équilibrée permet de contrôler son poids, sa masse graisseuse et aide à lutter contre les carences alimentaires. Pour prévenir l'apparition du cholestérol, on préfèrera par exemple les huiles végétales comme l'huile d'olive ou de noisette au beurre.

Les fromages, laitages, viandes grasses ainsi que la charcuterie doivent être remplacés par des produits laitiers allégés ou écrémés, des poissons gras riches en Omega 3 (comme le maquereau, la sardine, le saumon, le hareng, le thon) et des viandes maigres comme le veau ou la volaille, consommée sans sa peau. Les viennoiseries, les plats préparés industriels, et les produits frits sont également à éviter puisqu'ils renferment des graisses saturées et des acides gras trans, néfastes pour les artères.

Les fruits et légumes, les légumes secs, les céréales complètes et les féculents sont en revanche riches en antioxydants, en fibres et en « bons glucides »; ils participent pleinement à la prévention du cholestérol.

 

Pratiquer une activité physique

La pratique d'une activité sportive régulière vous permettra à la fois de brûler des graisses tout en contrôlant votre prise de poids. Marche, gymnastique douce, vélo, natation... Pratiqué de manière régulière et à raison de 30 minutes par jour en moyenne, le sport contribue à réduire le taux des triglycérides et de mauvais cholestérol dans le sang.

Effectuer des contrôles réguliers

Après 50 ans, le taux de cholestérol a tendance à augmenter chez les hommes comme chez les femmes. Des consultations effectuées régulièrement chez votre médecin traitant permettront de contrôler votre santé. Des examens complémentaires, comme des prises de sang par exemple, peuvent être prescrits pour évaluer précisément votre taux de cholestérol et envisager un traitement.

Par ailleurs, si vous avez des antécédents familiaux d'hypercholestérolémie, de maladies cardio-vasculaires, si vous souffrez d'hypertension artérielle ou de diabète, n'hésitez pas à consulter également votre médecin traitant qui effectuera les contrôles nécessaires dans le cadre de la prévention du cholestérol.

Le saviez-vous ?

La mutuellemutuelleGroupement à but non lucratif qui, essentiellement au moyen des cotisations des membres, se propose de mener dans l'intérêt de ceux-ci une action de prévoyance, de solidarité et d'entraide. Lire la suite Humanis vous accompagne dans vos démarches et prend en charge la consultation avec votre médecin traitant ou un médecin spécialiste.

Faire un devis santé en ligne

 

Partager cet article :