​​​​Dépistage du cancer du sein: déroulement d'une mammographie

En matière de dépistage du cancer du sein, la mammographie demeure l'examen le plus rapide et efficace. Fortement recommandée chez les femmes de plus de 50 ans, découvrez à quel moment faire une mammographie et comment se déroule cet acte médical. ​ ​

​​​​Dépistage du cancer du sein: déroulement d'une mammographie

Le dépistage du cancer du sein chez les seniors

Le cancer du sein est le cancer le plus fréquemment rencontré chez la femme, devant le cancer colorectal et le cancer des poumons. Pour prévenir l'apparition de la maladie, ou en limiter son évolution, il est conseillé de se soumettre à un dépistage du cancer du sein dès 50 ans.

Le risque de développer des cellules cancéreuses n'étant pas exclu avant cet âge, les gynécologues peuvent recommander ce dépistage dès 40 ans notamment en cas d'antécédents familiaux.

Des unités mobiles de radiologie appelées « mammobiles » sillonnent les communes les plus isolées de l'Orne, l'Hérault et de l'Aveyron afin que toutes les femmes puissent se soumettre au dépistage du cancer du sein.

Le saviez-vous ?

L'Assurance Maladie ne vous remboursera que partiellement la mammographie (sauf dans certains cas). Pour être entièrement remboursé, il est nécessaire de souscrire une mutuellemutuelleGroupement à but non lucratif qui, essentiellement au moyen des cotisations des membres, se propose de mener dans l'intérêt de ceux-ci une action de prévoyance, de solidarité et d'entraide. Lire la suite santé. Découvrez la mutuelle de santé adaptée aux besoins des 55 ans et +.

 

Déroulement de la mammographie

Si vous devez faire une mammographie, il est conseillé de prendre rendez-vous en début de cycle, juste après vos règles, au moment où votre poitrine est la moins sensible. Les images seront d'autant plus nettes que les petits kystes mammaires gonflant en période de menstruation se décongestionnent en début de cycle.

Le déroulement de la mammographie est toujours le même. La patiente se déshabille dans une cabine individuelle, puis le radiologue l'aide à s'installer : tout en restant debout, la personne examinée pose son sein sur une plaque recouverte d'un film. Une seconde plaque vient appuyer sur le sein et  l'aplatir : c'est la partie parfois douloureuse de l'examen. Aucune prédisposition n'est nécessaire. Il est cependant conseillé de ne pas appliquer de crème ou d'huile sur la poitrine afin de faciliter l'analyse des images.

Dix à quinze minutes suffisent en général pour faire une mammographie, sauf en cas d'examens complémentaires. Le radiologue analyse ensuite les images et réalise, si nécessaire, un examen clinique en vérifiant l'aspect de la peau et du mamelon, puis en palpant chaque sein pour s'assurer que tout est normal. Le résultat est divulgué directement à la patiente, puis au médecin ayant prescrit l'examen. Les radiographies doivent être conservées jusqu'au dépistage suivant.

Si la mammographie révèle une anomalie, d'autres analyses sont nécessaires pour valider le diagnostic. Il s'agit soit d'une ponction de la zone suspecte durant laquelle quelques cellules sont prélevées, soit d'une biopsie qui consiste à ponctionner des fragments de tissu pour les analyser.

Partager cet article :