Diagnostiquer un problème cardiaque: les principaux examens

Les maladies cardio-vasculaires regroupent de nombreuses pathologies plus ou moins graves. L'imagerie cardiaque permet de diagnostiquer ces maladies souvent liées à un mauvais fonctionnement du cœur et-ou des vaisseaux sanguins qui l'alimentent. Après avoir interrogé le patient et pratiqué un examen clinique, le médecin peut, s'il suspecte un problème cardiaque, avoir recours à ces méthodes de dépistage. Quels sont les principaux examens du cœur et que permettent-ils d'observer ?

Diagnostiquer un problème cardiaque: les principaux examens

L'électrocardiogramme

L'électrocardiogramme est un examen qui permet d'enregistrer l'activité électrique du cœur.

Systématiquement réalisé lors d'une consultation chez un cardiologue, il peut être prescrit par son médecin traitant, notamment en cas de malaises, de troubles du rythme cardiaque, de douleurs dans la poitrine ou d'essoufflement.

Cet examen du cœur ne demande aucune préparation préalable du patient. Non-invasif et indolore, l'électrocardiogramme reproduit sur papier le tracé de l'activité du cœur durant une courte période, par le biais d'électrodes placées sur le corps et reliées à un appareil enregistreur. Il permet à la fois de diagnostiquer un problème cardiaque et de surveiller certaines maladies cardio-vasculaires.

 

Le Holter: un examen cardiaque complémentaire à l'ECG

Il s'agit d'un électrocardiogramme enregistré en continu, sur une période plus longue que son homologue. Le Holter analyse l'activité cardiaque durant 24 à 48 heures sans interruption. Cet examen est prescrit notamment afin de :

  • mettre en évidence d'éventuels troubles intermittents du rythme cardiaque qui ne peuvent pas être diagnostiqués par un électrocardiogramme simple,
  • trouver l'origine des palpitations, des malaises ou des douleurs,
  • surveiller l'efficacité des traitements.

 

Le procédé est identique à celui de l'électrocardiogramme simple, excepté que les électrodes sont fixées sur le corps à l'aide d'un ruban adhésif et que l'enregistreur, à peine plus encombrant qu'un téléphone portable, doit être porté constamment à la ceinture durant la période préconisée.

 

L'électrocardiogramme d'effort

Ce type d'examen analyse l'activité du cœur durant l'effort. Il est conseillé en particulier si le patient constate que ses problèmes cardiaques ne surviennent que lors d'exercices physiques. Cet outil dépiste les anomalies cardiaques n'apparaissant pas au repos, les troubles du rythme et certaines maladies du cœur.

L'électrocardiogramme d'effort est conseillé, voire exigé, pour la pratique d'activités sportives intenses notamment pour les personnes âgées de plus de 45 ans.

Le médecin mesure le rythme cardiaque du sujet pendant que celui-ci fait un effort, généralement en pédalant sur un vélo statique ou en marchant sur un tapis roulant.

Durant l'enregistrement, l'intensité de l'effort est régulièrement augmentée sous surveillance médicale.

 

L'écho-cardiaque

Cet examen du cœur permet, par une technique d'ultrasons, d'observer en temps réel la contraction du muscle cardiaque et les mouvements des valves. Souvent associée à un Doppler qui analyse la circulation du sang dans les cavités cardiaques, les artères, l'aorte, les veines caves et pulmonaires, cette échographie permet de diagnostiquer certaines anomalies cardiaques, infections du cœur ou encore la présence d'un caillot dans le sang.

 

La coronarographie

Cet examen d'imagerie médicale utilise un produit de contraste à base d'iode qui rend visible les artères coronaires irrigant le cœur, afin de les étudier. À l'aide d'un cathéter installé dans une veine du patient, le produit est injecté et se mélange au sang. Les propriétés radio-opaques de l'iode permettent alors de rendre visible le système vasculaire sur les clichés radiologiques. La coronarographie est un examen du cœur effectué dans des conditions stériles et sous anesthésie locale. Le cathéter chemine jusqu'à l'origine des artères coronaires en remontant dans l'aorte.

Tout au long de la coronarographie, le cardiologue surveille et enregistre votre rythme cardiaque et votre tension artérielle.

L'examen, réalisé sous contrôle visuel, permet de dépister les éventuelles anomalies de circulation sanguine dues à un obstacle et d'intervenir si nécessaire directement sur les vaisseaux. Il est notamment prescrit en cas de suspicion d'un infarctus du myocarde ou d'une angine de poitrine, un angor.

Tout symptôme, notamment des troubles du rythme cardiaque, des palpitations, des essoufflements, des malaises … doit vous inciter à contacter un professionnel de santé.

Ces examens du cœur sont généralement pris en charge à 70 % de la base de remboursement de la Sécurité socialeSécurité socialeInstituée par l’ordonnance du 4 octobre 1945, la Sécurité sociale est la clé de voûte du système de protection sociale français. Ensemble composé d’établissements publics sous tutelle du ministère ... Lire la suite et à 100 % en cas d'affections longues durées, ALD.

 

Le saviez-vous ?

Dans le cas d'un bilan de santé, votre médecin peut vous prescrire un ECG au repos. Humanis prend en charge les dépassements d'honoraires des médecins généralistes et des spécialistes tels que les cardiologues jusqu'à 300 % de la base de remboursement.
Découvrez en détails la mutuelle santé dédiée au 55 ans et+.

 

Partager cet article :