Près d'un quart des Français peinent à trouver un médecin spécialiste

Dans un sondage pour le Ciss, 30 % des Français disent n'avoir pas obtenu un rendez-vous chez un généraliste dans un délai raisonnable. Ce chiffre grimpe à 55 % pour un spécialiste. Des disparités territoriales existent, puisque qu'ils sont 29% à rencontrer des difficultés à localiser un spécialiste dans le Nord et l'Est, alors qu'ils ne sont que 13% dans cette même situation en Ile-de-France. En revanche, ce phénomène ne touche presque pas les médecins généralistes : seuls 6% des Français déclarent avoir du mal à les trouver près de chez eux.

Près d'un quart des Français peinent à trouver un médecin spécialiste

QUELLES DIFFICULTÉS POUR LES FRANÇAIS ?

Dans ce sondage sur les déserts médicaux effectué par BVA, la 1ère place du podium revient aux délais "trop importants" pour obtenir un rendez-vous (55 %). Cette raison est d'autant plus importante dans les zones périurbaines (62 %).

Loin derrière, les Français citent le refus de certains médecins de prendre de nouveaux patients (30 %) puis en 3ème position  le coût trop élevé des consultations et la distance à parcourir pour trouver un médecin (à égalité avec 23 %). Au final, seuls 17 % déclarent n’avoir aucune difficulté pour consulter un médecin.
 

LES SPÉCIALISTES EN LIGNE DE MIRE !

Plus précisément, c’est pour obtenir des rendez-vous auprès de médecins spécialistes que les Français rencontrent le plus de difficultés. Ils sont 55 % à avoir déjà été confrontés à l’impossibilité de prendre rendez-vous dans un délai raisonnable, dont 64 % des actifs.

Lorsqu'on demande auprès de quels spécialistes les Français ont le plus de mal à obtenir un rendez-vous, il en ressort, que ce sont les rendez-vous ophtalmologiques qui sont, de loin, les plus difficiles à obtenir dans des délais raisonnables (47 %). 

Ce sont les dentistes qui campent à la 2ème marche du podium ; ils sont suivit par les généralistes (27 %), les kinésithérapeute (11 %) ou encore les infirmiers (6 %).

 

LES SOLUTIONS DES FRANÇAIS

Face à l’impossibilité d’obtenir un rendez-vous dans un délai raisonnable, 20 % des Français sont allés aux urgences, 15 % ont renoncé à un soin et 10 % ont eu recours à l’automédication.

Enfin, les Français ont aussi des solutions pour mettre fin à la pénurie de médecins dans certains territoires. Plus de 7 Français sur 10 pensent que les pouvoirs publics devraient intervenir pour réguler la répartition des médecins libéraux sur le territoire. Une proposition qui plaira sans doute aux syndicats de médecins libéraux qui clament fréquemment leur attachement à la liberté d'installation.

On trouve également un tiers des Français qui seraient prêts à recourir à la téléconsultation auprès d’un spécialiste pour pallier l’insuffisance de médecins.

BON À SAVOIR

On parle couramment de « mutuellemutuelleGroupement à but non lucratif qui, essentiellement au moyen des cotisations des membres, se propose de mener dans l'intérêt de ceux-ci une action de prévoyance, de solidarité et d'entraide. Lire la suite santé » mais le terme exact est « complémentaire santécomplémentaire santéOrganisme proposant une couverture santé qui vient en complément des garanties du régime obligatoire. Lire la suite » lorsque l'on parle d'un contrat proposé par un organisme assureur (mutuelles, assurances ou institutions de prévoyanceprévoyanceEnsemble des garanties liées aux risques d’accident, de maladie (maladie, invalidité, dépendance ...) ou de vie (décès). Ces garanties prévoient des prestations en sus de celles versées par le régi... Lire la suite) qui vient en complément des remboursements de l'Assurance maladie, afin d'assurer une meilleure prise en chargeprise en chargeDocument qui vous est remis permettant une avance des frais dans le cadre d’une hospitalisation. Lire la suite des soins de santé. Le terme « mutuelle » au sens propre désigne en effet l'un des organismes assureurs pouvant proposer les complémentaires santé.

 

Faire un devis santé en ligne

 

 

Source : Collectif Inter-associatif sur la Santé 

Partager cet article :