​DMLA: Prévention et dépistage de la Dégénérescence Maculaire

La DMLA ou Dégénérescence Maculaire Liée à l'Age est une maladie de l'œil ​qui apparaît aux alentours de 65 ans et qui est encore mal connue du grand public. Il existe cependant des moyens de prévention et de dépistage pour mieux appréhender cette pathologie.

Qu'est-ce que la dégénérescence maculaire liée à l'âge ?

Personne n'y échappe : en vieillissant, la vue baisse. Mais avec l'âge, les yeux peuvent également être touchés par des pathologies spécifiques, comme la dégénérescence maculaire liée à l'âge. Connue sous le sigle DMLA, cette pathologie survient généralement à partir de 65 ans. Des formes précoces mais plus rares peuvent intervenir avant cet âge, dès 50 ans.

La DMLA se traduit par une perte de la vue, plus ou moins rapide, mais qui n'est pas douloureuse. Dans les pays industrialisés, c'est la principale cause de malvoyance chez les sujets âgés. La prévalence de la dégénérescence maculaire liée à l'âge croît avec l'âge, pour atteindre environ 15 % de forme grave après 80 ans. Elle concerne environ 8 % de la population française, d'après le Centre hospitalier national d'ophtalmologie des Quinze-Vingts (Paris).

Il existe deux types de DMLA. La première, dite forme sèche, représente la majorité des cas. La seconde, la forme humide, est moins commune mais plus grave. Les traitements diffèrent pour l'une et l'autre

Actuellement, les causes de la dégénérescence maculaire liée à l'âge restent mal identifiées ; la pathologie est multifactorielle et présente à la fois des composantes génétiques et acquises. Par exemple, le risque est environ quatre fois plus important s'il existe déjà des personnes atteintes dans l'environnement familial.

Assurer la prévention de la DMLA dès le plus jeune âge

Bien que les causes de la maladie ne soient pas encore toutes établies, il est cependant possible de prendre des mesures pour assurer la prévention de la DMLA. Elle consiste en premier lieu à porter des lunettes de soleil, dès le plus jeune âge. « Ce sont les enfants qui sont le plus exposés à abîmer leur macula [zone située au centre de la rétine, ndlr] », explique le Pr Gilles Renard, directeur scientifique de la Société Française d'Ophtalmologie. Les lunettes doivent impérativement être de mise lors des sorties en montagne ou à la plage. Leur port est également recommandé lors des sorties au bord des lacs par exemple et, d'une façon générale, lorsque le soleil brille. D'autre part, en termes de prévention de la DMLA, il est important d'arrêter de fumer car « il s'agit là d'un facteur de risque très bien identifié », rappelle le Pr Renard. En effet, fumer augmente le risque de survenue de la pathologie d'un facteur 3 à 6.

Comme cela est valable pour conserver une bonne forme en général, il est de bon ton d'appliquer des règles hygiéno-diététiques concernant l'alimentation, qui doit être équilibrée, riche en fruits et en légumes, en poisson, ainsi qu'en vitamines et en minéraux pour favoriser la prévention de la DMLA. « Par ailleurs, bien que cela ne soit pas scientifiquement démontré, le maintien d'un exercice physique et intellectuel est conseillé », ajoute le Pr Renard.

Le dépistage de la DMLA possible à partir de 65 ans

En regard de ces règles préventives, il est important de veiller à faire un dépistage de la DMLA, un examen « relativement aisé », précise le Pr Renard. Après 65 ans, il est recommandé d'effectuer une consultation auprès d'un ophtalmologiste tous les ans ou tous les deux ans. Le dépistage de la DMLA et de ses formes précoces est d'autant plus important qu'il serait susceptible de prévenir l'évolution de la maladie vers des formes compliquées. En effet, plus la pathologie est détectée en amont, plus il sera possible de mettre en place des mesures hygiéno-diététiques pour limiter la progression de la maladie; les mêmes que celles qui s'appliquent pour la prévention de la maladie. Le fait de maintenir ou de mettre en place un régime alimentaire approprié, par exemple, permet de freiner la maladie. Au cours du dépistage de la DMLA, le patient va également pouvoir être éduqué pour détecter précocement des symptômes en cas de récidive ou d'atteinte du deuxième œil.

S'il y a apparition de certains symptômes visuels, la consultation s'impose. Notons que les stades précoces de la maladie peuvent être asymptomatiques ; dans ce cas, le diagnostic peut alors être établi à l'occasion d'un examen du fond d'œil initialement réalisé pour une autre cause.

 

Le saviez-vous ?

La mutuelle santé Radiance Humanis Santé prend en charge les dépassements d'honoraires lors des consultations avec votre ophtalmologue jusqu'à 300 %.
En savoir plus.

 

Il existe des moyens simples et concrets de prévention à mettre en œuvre pour assurer la prévention de la DMLA, à conjuguer avec un dépistage sérieux afin de pouvoir agir sur la maladie le plus rapidement possible.

Partager cet article :