Faire du sport en hiver: les précautions à prendre

Continuer à pratiquer un sport en hiver est un excellent moyen de se maintenir en forme, aussi bien physiquement que moralement. Toutefois, le sport en hiver doit s'accompagner de quelques précautions pour éviter les prises de risques inutiles. Équipement adéquats, gestes adaptés aux températures : découvrez tous les conseils pour faire du sport en hiver en toute sécurité.

Les précautions à prendre avant de se lancer

Les effets du froid sur les personnes souffrant de problèmes cardiaques ou respiratoires peuvent être importants. Les efforts que fait le corps pour conserver sa température ambiante à 37°C peuvent provoquer une insuffisance cardiaque, notamment chez les personnes âgées. Avant de pratiquer un sport en hiver, il est donc recommandé de consulter son médecin traitant. Celui-ci procédera à un examen cardio-vasculaire, il vérifiera également votre tension artérielle et l'état de vos articulations.

Si vous reprenez le sport, allez-y progressivement, le but n'est pas l'épuisement mais le maintien de sa condition physique.

Sport en hiver : équipez-vous !

Lorsque l'on pratique du sport en hiver, il est indispensable de bien s'équiper pour assurer à la fois son confort et sa sécurité.

Protéger son corps

L'équipement doit en premier lieu protéger les extrémités du corps, sensibles à une baisse de température: face au froid, notre organisme instaure plusieurs mécanismes dont la vasoconstriction. Ce phénomène réduit le calibre des vaisseaux sanguins, ce qui diminue la circulation sanguine, notamment au niveau des doigts et des orteils.
En hiver, gants, bonnet, chaussettes chaudes, voire cache-cou doivent faire partie de votre équipement de sport.

Pour bien protéger son corps du froid tout en évacuant la transpiration, la règle des trois couches s'impose :

  • une première couche qui évacue la transpiration, le plus souvent synthétique,
  • une deuxième couche isolante pour conserver la chaleur,
  • une troisième couche protectrice contre le vent ou la pluie.

Voir et être vu

En période hivernale la visibilité peut être réduite par différents facteurs : brouillard, pluie, neige ou obscurité précoce. Pour faire du sport en hiver, mieux vaut respecter quelques consignes de sécurité.

  • Voir : il est recommandé de porter une lampe frontale, spécialement pour la course à pied ou la marche nordique. Cet équipement permet d'anticiper les obstacles et de prévenir les éventuels dangers,
  • Être vu : le danger pouvant venir de l'environnement qui vous entoure, les vêtements réfléchissants, brassards led ou autres accessoires lumineux permettent d'être visible de tous (piétons, cyclistes, automobilistes...).

 

Adopter les bons gestes

Une fois bien équipé, il ne reste plus qu'à affronter les températures rigoureuses pour pouvoir s'adonner au sport en hiver. L'échauffement, indispensable en toutes saisons, doit être renforcé et l'hydratation non négligée.

Réchauffer son corps

En cette période, les muscles, ligaments et tendons prennent plus de temps à se décontracter. Avant de pratiquer un sport, il faut rallonger l'échauffement habituel afin de renforcer leur élasticité. Un échauffement complet va également favoriser la circulation sanguine dans les muscles, et donc l'apport d'oxygène.
Par la suite, mieux vaut démarrer progressivement, certains muscles étant plus longs à s'échauffer que d'autres. De plus, les risques d'avoir une angine de poitrine ou un infarctus suite à un effort intense par grand froid sont plus importants chez les personnes âgées.

Lors de votre séance, pensez à inspirer par le nez et expirer par la bouche, surtout si vous avez des problèmes pulmonaires. L'air inhalé par le nez est réchauffé, il évite l'irritation et le refroidissement des poumons.

Bien s'hydrater

Avec les faibles températures, la sensation de soif diminue et l'on pourrait croire qu'il n'est pas forcément nécessaire de s'hydrater. Il n'en est rien : lorsque l'on pratique un sport en hiver, on transpire autant qu'à d'autres saisons.
Il est conseillé de boire ses boissons à température ambiante : du thé tiède dans un bidon isotherme peut parfaitement faire l'affaire. Pensez à boire des gorgées toutes les 15 minutes, même si vous n'avez pas soif.

Si vous ne supportez pas le froid, tournez-vous vers les sports d'intérieurs comme les gymnastiques douces par exemple. Attention, veillez à avoir les cheveux secs et à être bien couvert avant de sortir.

Dans tous les cas, il est déconseillé de pratiquer une activité physique extérieure en dessous de -5°C et lors de pic de pollution.

 

Le saviez-vous ?

Avant toute reprise d'une activité physique, il est conseillé de voir son médecin traitant pour réaliser un bilan de santé. Humanis vous accompagne en complétant la prise en charge de la Sécurité sociale de la consultation chez votre médecin généraliste, ainsi que des éventuels examens médicaux. Découvrez notre offre de complémentaire santé.

Partager cet article :