Hiver : la saison des rhumes

Le rhume est une maladie contagieuse provoquée par un virus qui s'attaque à la muqueuse du nez. La plupart du temps bénigne, cette affection peut devenir préoccupante chez certaines personnes à risque. Un rhume est une rhinite, une inflammation de la muqueuse du nez dont l'origine est un virus déclenchant des symptômes dont le principal est le nez bouché.

"Le rhume est une affection fréquente qui concerne 7 % des consultations chez le médecin, précise le Pr Ludovic Le Taillandier de Gabory, oto-rhino-laryngologiste à l'hôpital universitaire de Bordeaux (Gironde). Cette maladie se propage souvent via la salive, notamment les postillons.” Courants d'air et climatisation ont mauvaise réputation. Contribuent-ils vraiment à la survenue d'un rhume ? “Pour se sentir bien, une personne doit respirer un air à 20 ° avec une humidité – ou hygrométrie – de 65 % en moyenne, explique le spécialiste. Or, la climatisation déverse un air à 20 % d'hygrométrie et nous ne sommes pas faits pour respirer un air aussi sec. Elle ne distribue pas les virus, mais des susceptibilités individuelles peuvent se traduire par des intolérances.” Et quand notre nez se sent agressé, il se défend en coulant ou en se bouchant.

Association de symptômes

Les virus sont multiples et ils évoluent. Certains sont plus agressifs que d'autres et il existe plusieurs types de rhinites. Les symptômes ne sont pas les mêmes dans un rhume viral et un rhume allergique. Il existe même différentes façons d'avoir le nez bouché : d'une seule ou des deux narines, obstruction complète ou pas, mal aux oreilles, association d'autres symptômes… Il ne faut pas non plus confondre rhume et grippe. Le rhume est un problème local avec des signes généraux – fatigue, frissons, courbatures, fièvre – légers à modérés. Ces signes sont au premier plan lors d'une grippe et peuvent vous clouer littéralement au lit.

 

Le saviez-vous ?

Si les symptômes persistent, n'hésitez pas à vous adresser à votre médecin traitant. Nous vous accompagnons en complétant la prise en charge de la Sécurité sociale. Ainsi, vous pourrez être entièrement remboursé de votre consultation. Découvrez l'offre santé dédiée aux 55 ans et +.

 

Comme les virus susceptibles de provoquer un rhume sont très nombreux et que la maladie est banale, leur diagnostic lors de la consultation perd de son intérêt. Le traitement est donc uniquement symptomatique. Quoi qu'il arrive, le rhume suivra son cours et pourra durer jusqu'à sept ou dix jours.

 

Les médicaments contenant un vasoconstricteur – substance provoquant une contraction des vaisseaux sanguins – s'attaquent au symptôme du nez bouché, le plus fatigant car il perturbe le sommeil. En raison de certains effets indésirables (cardiaques et neurologiques), ils ne sont désormais délivrés qu'aux patients de plus de 15 ans. "Je conseille d'éviter de se précipiter vers l'armoire à pharmacie pour se soigner seul, insiste le Pr Le Taillandier de Gabory. Cela peut engendrer des mésusages, notamment si l'on associe plusieurs médicaments au risque de cumuler la même molécule et d'entraîner un surdosage."

"Je ne pouvais plus respirer"

Le rhume de François, 72 ans, ancien gros fumeur atteint d'arythmie cardiaque, l'a conduit à l'hôpital pour une très grave infection pulmonaire dont il se remet lentement deux mois après. "Je ne me sentais pas très bien, mais je n'ai pas vu le médecin. Au bout d'une dizaine de jours, je ne pouvais plus respirer !", raconte-t-il.

Attention ! Ce que vous croyez être un "banal" rhume peut devenir une affection plus grave. Les virus peuvent se localiser où bon leur semble sur l'arbre respiratoire et agresser aussi bien le nez, les bronches que les poumons. Notamment chez des personnes fragiles : atteintes d'insuffisance respiratoire, cardiaque ou rénale, diabétiques aux très mauvaises défenses immunitaires, malades du cancer sous chimiothérapie… Ces patients doivent consulter rapidement leur médecin en raison du risque de complications.

Évitez de contaminer les autres

La contagion dure aussi longtemps que les symptômes. Il est important de prendre certaines précautions pour ne pas contaminer son entourage :

  • porter un masque,
  • éviter les contacts proches et les baisers,
  • ne pas tousser ou éternuer à proximité des autres,
  • se laver souvent les mains.
Partager cet article :