​​​​Hypertension : les conseils pour faire baisser sa tension artérielle

Selon l'Oms, en 2016, environ 15 millions de français présentent une hypertension artérielle en France. 20% d'entre eux ne sont toujours pas traités. Maladie silencieuse, elle peut entraîner de graves complications si elle n'est pas soignée : insuffisance cardiaque, accident vasculaire cérébral ou infarctus. Outre les traitements médicaux préconisés par son médecin traitant, changer ses habitudes permet de faire baisser sa tension artérielle.

 

La tension artérielle n'est pas une fatalité !

Stabiliser ou normaliser sa tension artérielle passe notamment par une bonne hygiène de vie et le respect de certaines règles alimentaires.

Adopter quelques principes d'hygiène de vie simples

  • Cesser de fumer ou diminuer sa consommation de tabac
    Le tabagisme, en accélérant le vieillissement des artères, aggrave l'hypertension et par conséquent augmente les risques de maladies cardiovasculaires.
  • Surveiller son poids
    L'idéal est de maintenir son poids "santé" en gardant un indice de masse corporelle inférieur à 25. À défaut, il est conseillé de perdre du poids en se faisant accompagner par un nutritionniste ou par son médecin traitant.

 

Le saviez-vous ?

Humanis vous rembourse la consultation avec votre nutritionniste ou diététicien jusque 120 € par an. Découvrez l'offre adaptée aux 55 ans et +.

 

  • Avoir une activité physique adaptée et régulière
    Lutter contre la sédentarité permet de diminuer l'hypertension artérielle. Il est conseillé d'avoir une activité physique quotidienne en marchant par exemple au moins 30 minutes. Les sports d'endurance comme la natation, la course à pied, la marche, le vélo, le golf… pratiqués régulièrement, entretiennent la masse musculaire, aident à perdre du poids et stabilisent le taux de sucre et le bon cholestérol dans le sang.
    Les exercices physiques trop intenses ne sont pas recommandés car ils augmentent la tension artérielle.
  • Éviter les situations de stress
    Le stress sans être un facteur causal, peut favoriser la tension artérielle. Les personnes de nature anxieuse peuvent pratiquer une méthode de relaxation comme par exemple le yoga ou la sophrologie, pour apprendre à se détendre et contribuer à faire baisser la tension artérielle.

 

Choisir les aliments qui font "du bien"

  • Limiter sa consommation d'alcool et de café
    Il est établi que l'alcool est dangereux pour la santé. Boire plus de 3 verres de vin par jour aggraverait l'hypertension. De même, la caféine consommée à outrance, au-delà de 3 à 4 tasses par jour selon les individus, élève la tension artérielle.
  • Privilégier les fruits, légumes, céréales et laitages
    Les végétaux sont très important pour notre santé et devraient représenter en quantité 70 à 80% de notre consommation journalière. Le potassium contenu dans les fruits, légumes et céréales complètes contribue à faire baisser la tension artérielle. De même, mais dans des proportions moindres, les ferments lactiques présents dans les laitages auraient les mêmes effets sur l'hypertension.
  • Consommer des oméga-3 et limiter les graisses saturées
    Les oméga-3 présents dans les poissons gras contribuent à maintenir ses artères saines. Il est recommandé d'en manger au moins deux fois par semaine, contrairement aux viandes rouges et à la charcuterie, plus riches en graisses saturées. Amateurs de viande, les chairs blanches, plus maigres, sont conseillées dans le cas d'hypertension artérielle.
  • Ne pas abuser du sel
    Idéalement, la dose de sel quotidienne devrait être limitée à 6 grammes. Pour cela, il est notamment conseillé de ne pas "re-saler" systématiquement ses plats, mais surtout de traquer la présence de sel dans les aliments industriels, souvent trop riche en Chlorure de sodium ( NaCl).

 

Il est recommandé de surveiller sa tension artérielle en la vérifiant une fois par semaine, voire toutes les 2 semaines. N'hésitez pas à vous rendre dans une pharmacie afin de vérifier votre tension.

L'hypertension non contrôlée peut devenir grave. Parlez-en à un professionnel de la santé.

Sources : Le journal des femmes

Partager cet article :