Maladie de Parkinson : signes et diagnostic

La maladie de Parkinson est une affection dite neurodégénérative, à l'image de la maladie d'Alzheimer. Selon l'Inserm, elle touche environ 200 000 personnes en France et l'on dénombre environ 14 000 nouveaux cas chaque année. Quels sont les signes de la maladie de Parkinson ? Comment cette pathologie est-elle diagnostiquée ? Focus sur une maladie encore méconnue, avec Humanis.

 

Rappel : qu'est-ce la maladie de Parkinson ?

La maladie de Parkinson touche principalement les seniors et les personnes âgées. Plus on avance dans l'âge, plus les cas se multiplient et l'on observe notamment un pic vers 70 ans. Cette pathologie se caractérise par la disparition progressive des cellules générant la dopamine, un neurotransmetteur indispensable aux individus pour le contrôle de leurs mouvements.
Les causes de la maladie de Parkinson sont encore méconnues. L'environnement, et notamment une exposition prolongée à des polluants chimiques, font partie des facteurs de risques envisagés. Dans de très rares cas, la survenue de la maladie de Parkinson peut avoir une source héréditaire. Lorsque cela produit, la personne malade a souvent moins de 50 ans, voire moins de 40 ans.

 

 

Bon à savoir

 

Les signes de la maladie de Parkinson

Les signes de la maladie de Parkinson apparaissent le plus souvent lorsque la pathologie est déjà bien installée, en général après une période de 5 à 10 ans. Ils peuvent être de 3 types : la rigidité, l'akinésie et les tremblements.

La rigidité des muscles

Aussi appelée hypertonie, elle se caractérise par une tension des muscles excessive. Cette rigidité anormale peut occasionner des douleurs musculaires et entraîner des difficultés dans l'exécution des mouvements. On note également une diminution du balancement d'un bras pendant la marche.
L'hypertonie peut aussi se manifester au repos; la personne concernée présente dans ce cas une posture voûtée, avec la tête généralement baissée.

La lenteur ou akinésie

La difficulté à exécuter des mouvements fait également partie des signes de la maladie de Parkinson les plus couramment observés. Elle se caractérise par une difficulté à réaliser des mouvements volontaires coordonnés et-ou précis. Les mouvements dits semi-automatiques (réalisés sans réfléchir ou presque) comme la marche peuvent aussi présenter des difficultés pour une personne souffrant de la maladie de Parkinson.

Les tremblements

Ces derniers s'observent le plus souvent au repos, en cas d'émotions fortes, ou peuvent survenir durant le sommeil. Les tremblements tendent à cesser lors de l'exécution de gestes volontaires et, contrairement aux idées reçues, ne touchent pas tous les malades atteints de Parkinson. Certains malades ne souffriront par exemple jamais de tremblements.

Les symptômes secondaires de la maladie de Parkinson

Les 3 principaux signes de la maladie de Parkinson peuvent être complétés par d'autres signaux d'alerte qui varient d'une personne à une autre. La dépression, l'irritabilité, un phénomène d'hypersudation, des troubles du sommeil, la constipation, des troubles urinaires, des difficultés à déglutir ou à mastiquer, une salivation importante, une certaine apathie ou encore de l'anxiété sont autant de symptômes pouvant se manifester chez une personne malade.

Diagnostic de la maladie de Parkinson

Le diagnostic de la maladie de Parkinson est complexe ; la maladie peut se présenter de manière totalement différente d'une personne à une autre. Dans certains cas, il arrive que le patient souffre d'une pathologie toute autre, à l'image d'un syndrome parkinsonien ou d'une autre maladie liée à l'avancée en âge.

L'identification de la maladie se fait le plus souvent par le biais d'un examen clinique au cours duquel le praticien effectuera un bilan de santé général du patient et procèdera à l'inventaire des différents symptômes pouvant être liés à la maladie de Parkinson. Si la lenteur des mouvements, les tremblements au repos et la rigidité musculaire sont les principaux signes observés dans le cadre de l'examen, la fatigabilité, les expressions faciales, les troubles de la parole, la maladresse peuvent aussi aider à l'établissement d'un diagnostic.
Dans certains cas, des examens complémentaires d'ordre neurologique ou radiologique peuvent aussi être prescrits pour confirmer ou infirmer un constat.

Le diagnostic de la maladie de Parkinson peut être effectué par un médecin généraliste mais sera le plus souvent confirmé par un spécialiste comme un neurologue.

 

Le saviez-vous ?

La mutuelle santé Radiance Humanis Santé prend en charge les consultations avec les spécialistes jusque 300 % de la base de remboursement. Les médecins généralistes, les auxiliaires médicaux (kinésithérapeute, infirmière, …) et les différents médicaux sont également pris en charge.

Découvrez plus en détails Radiance Humanis Santé.

 

Partager cet article :