​Les maladies neurodégénératives : des pathologies liées à l'âge

Les maladies neurodégénératives sont des pathologies à l'évolution progressive affectant le fonctionnement du système nerveux, et plus particulièrement, celui des cellules du cerveau. Ces dernières touchent principalement les personnes avançant en âge. Quels sont les profils les plus exposés ? Où en sont les recherches sur les maladies neurodégénératives ? Quels sont les signes annonciateurs ? Faites le point.

 

Pas tous égaux devant la maladie d'Alzheimer

En 2015, 900 000 personnes sont atteintes de démences de type Alzheimer en France et chaque année 225 000 nouveaux cas sont recensés. On sait aujourd'hui que cette affection dite neurodégénérative touche différemment les personnes selon leur profil. "Les personnes plus couramment atteintes sont celles qui ont un faible niveau socio-éducatif, ou qui partent tôt à la retraite sans poursuivre une vie cognitive riche et variée par exemple", cite le Dr Croisile. Les personnes âgées sont les plus touchées par la maladie d'Alzheimer, en particulier les femmes, qui ont un risque plus élevé que les hommes après 80 ans.

 

Le saviez-vous ?

À partir d'un certain âge, les personnes sont confrontées à une perte d'autonomie qui peut entrainer des frais médicaux importants dus aux nombreux examens médicaux et consultations de spécialistes. C'est pourquoi il est fortement conseillé de souscrire une complémentaire santé afin de diminuer le coût financier que cela peut engendrer.

 

Les symptômes qui doivent amener à consulter

Bien souvent, c'est l'entourage d'une personne qui s'inquiète de l'apparition d'une maladie neuro-dégénérative et se pose la question de savoir s'il faut consulter. “Lorsqu'il y a un oubli à mesure, c'est-à-dire que la personne oublie ce qu'on lui a dit quelques minutes auparavant et qu'il faut lui répéter l'information plusieurs fois, cela doit interpeller, prévient le Dr Croisile. Le second signe est lorsque ces oublis commencent à avoir une incidence sur l'autonomie de la personne.” Quand le quotidien est bouleversé, la sonnette d'alarme peut donc être tirée.

Recherches sur les maladies neurodégénératives : les dernières découvertes

En mars 2014, une étude a mis en évidence un mécanisme qui protégerait les neurones vieillissants de différentes agressions, notamment de celles des protéines anormales observables dans la maladie d'Alzheimer. Ce mécanisme protecteur repose sur une protéine baptisée REST, très active au moment de la formation du cerveau : pendant cette période, les neurones sont produits en excès et ce sont ceux qui n'expriment pas REST qui sont détruits. L'équipe américaine d'Harvard qui a mené l'étude, publiée dans la revue scientifique Nature, a découvert que ce mécanisme ne disparaît pas définitivement avec la vie fœtale mais peut réapparaître avec le grand âge. Une piste de plus à étudier dans la recherche de traitements des maladies neurodégénératives comme Alzheimer ou Parkinson.

Partager cet article :