La polyarthrite : signes, traitement et prévention

Selon l'INSERM, la polyarthrite rhumatoïde toucherait environ 200 000 personnes en France. Plus féminine que masculine, sauf après 60 ans où les deux sexes sont concernés, cette maladie provoque des douleurs aux articulations souvent pénibles à supporter au quotidien. En cause, une sécrétion trop importante de la synovie, dont le rôle consiste à fluidifier les mouvements articulaires. Quels sont les signes de la polyarthrite ? Comment la prévenir et la traiter ?

 

signes, traitement et prévention de la polyarthrite

Les signes de la polyarthrite

Des douleurs inflammatoires ressenties au niveau de trois articulations au minimum sont généralement le signe d'une polyarthrite rhumatoïde. Elles peuvent se manifester à divers endroits comme les chevilles, l'avant-pied, les poignets ou encore les coudes.
La maladie se manifeste le plus souvent par une certaine symétrie des articulations douloureuses, une pression au niveau des avant-pieds, un "réveil" des douleurs en seconde partie de nuit ou encore des raideurs au moment du lever. Une fatigue importante peut également être constatée.

La polyarthrite évolue par poussées, et les crises présentent des durées et des intensités variables.

À noter enfin que les signes de la polyarthrite peuvent différer d'une personne à une autre. Il arrive parfois que les symptômes soient très discrets.

Traitement de la polyarthrite

Le traitement de la polyarthrite rhumatoïde comprend plusieurs aspects. Des traitements médicamenteux intégrant des anti-inflammatoires non stéroïdiens, des antalgiques et-ou des corticoïdes sont généralement prescrits aux patients afin de soulager les douleurs ressenties au quotidien.
Ils sont fréquemment associés à un traitement dit "de fond" ou anti-PR prescrit par un rhumatologue. Ils visent à ralentir ou stopper l'évolution de la maladie ou, dans le cas d'un traitement immunodépresseur, à ralentir l'activité du système immunitaire.

Dans certains cas, des interventions locales peuvent être envisagées dans le cadre du traitement de la polyarthrite. L'immobilisation des articulations concernées avec une attelle par exemple, l'injection ou l'aspiration de liquide au niveau de l'articulation ou une intervention chirurgicale visant à nettoyer, enlever ou remplacer certaines composantes de l'articulation, sont parfois nécessaires.

Des séances de kinésithérapie peuvent être prescrites en complément des alternatives médicamenteuses. Le travail du kinésithérapeute servira à limiter la raideur des muscles et la perte de flexibilité.

Sur le long terme, une polyarthrite non traitée peut avoir de graves incidences. Des déformations des articulations et une altération significative de leur autonomie dans les cas les plus graves sont autant de conséquences possibles. Il est donc impératif de traiter la maladie le plus tôt possible afin de limiter ses conséquences au quotidien.

Comment prévenir la polyarthrite ?

Tout comme pour l'arthrite, la première manière de limiter les douleurs articulaires consiste à éviter le surpoids ou à perdre des kilogrammes afin d'atteindre un poids de forme optimal. En effet, plus le surpoids est important, plus il sera susceptible de peser sur les articulations et d'accentuer les douleurs ressenties au quotidien.
Pour recueillir des conseils sur l'amélioration de votre alimentation, n'hésitez pas à consulter un médecin généraliste nutritionniste.
La pratique régulière d'une activité physique est également une autre manière de prévenir les crises de polyarthrite. Elle permet de gagner en souplesse, de tonifier le corps et notamment les muscles, et de mieux faire face à la douleur. Il convient de proscrire les sports violents et de se tourner vers des activités adaptées à ses capacités physiques. Les gymnastiques douces telles que le yoga, le Tai Chi ou encore le Pilates constituent par exemple d'excellentes alternatives.

 

Le saviez-vous ?

En tant que senior, si vous n'avez pas pratiqué d'activité physique depuis longtemps, il est important d'effectuer un bilan de santé. La mutuelle Humanis Santé prend en charge les consultations chez votre médecin traitant et les médecins spécialisés que vous pourrez être amenés à rencontrer.
Découvrez plus en détails la mutuelle dédiée aux 55 ans et +.

 

Si vous ressentez des douleurs inflammatoires au niveau des articulations depuis plus de six semaines, il est conseillé de consulter votre médecin traitant afin d'identifier la cause des douleurs. Il peut en effet s'agir des signes d'une polyarthrite.

Partager cet article :