Prévenir les chutes chez les personnes âgées

La chute fait partie des causes de décès accidentels les plus fréquentes chez la personne âgée (plus de 65 ans). Et quand elle n'est pas mortelle, la chute peut laisser des séquelles physiques et psychologiques très importantes et bien souvent synonymes d'une perte d'autonomie. Quels sont les facteurs de risques ? Comment prévenir les chutes ? Humanis apporte quelques réponses.

 

Chutes : les facteurs de risques

L'INPES (Institut national de prévention et d'éducation pour la santé) recense trois principaux facteurs de risques nécessitant "une approche globale de la personne âgée" :

  • son état de santé : la personne âgée est sujette à des troubles de l'équilibre, à une baisse de sa mobilité, à des faiblesses musculaires…,
  • ses comportements : prise de médicaments, mauvaise alimentation, consommation d'alcool, prise de risques…,
  • son environnement : domicile ou à l'extérieur.

 

En outre l'avancée en âge favorise le risque de chute chez la personne âgée : perte des réflexes, vue déclinante, fragilité musculaire…

Comment réduire les risques de chutes

Exercer une activité physique

L'activité physique est l'un des axes de prévention préconisés contre les chutes: exercices d'assouplissement, de renforcement musculaire et d'entrainement de l'équilibre, activités de mobilisation, etc. Encadrées par des professionnels, ces activités permettent à la personne âgée d'améliorer ses aptitudes à la marche et de réduire ses troubles de l'équilibre.

Les gymnastiques douces peuvent être une bonne alternative pour commencer ou reprendre le sport. Et pour cause : le sport permet de limiter la survenue ou la progression de certaines pathologies comme l'hypertension artérielle, le diabète ou encore les pathologies cardio-vasculaires. Il permet en outre de tonifier les muscles du corps, renforcer la densité osseuse ou tout simplement de réduire le stress ou encore l'anxiété ressentis au quotidien par certains seniors et des personnes âgées. Yoga, taï chi chuan, aquagym…, les choix sont variés.

Prendre soin de soi

Avant toute chose, il est important que la personne âgée prenne soin d'elle-même qu'il s'agisse de son alimentation, de son sommeil, ou encore de sa consommation de médicaments.

Adapter le domicile

Sur un plan plus pratique, l'adaptation du domicile, où la majeure partie des chutes se déroulent, est également une étape indispensable. Gare à la baignoire mal adaptée, au sol glissant, aux câbles électriques qui trainent, aux escaliers, etc. Les pièces de la maison regorgent de pièges potentiels:

  • faciliter les accès : assurer un éclairage suffisant des zones sombres de la maison, multiplier les prises de courant afin de limiter les fils électriques qui trainent sur le sol, protéger les coins des meubles…
  • dans la cuisine : sécuriser la zone de cuisson, rendre plus accessibles les dispositifs de rangement…
  • dans la salle de bain : installer un revêtement anti-dérapant, sur-élever les sanitaires, équiper la douche d'un siège…

 

Humanis propose également des solutions en cas d'accidents.

 

Le saviez-vous ?

Un accident peut entrainer des frais médicaux importants dus par exemple à une hospitalisation. Une complémentaire santécomplémentaire santéOrganisme proposant une couverture santé qui vient en complément des garanties du régime obligatoire. Lire la suite est alors nécessaire pour être pris en charge. Ainsi, en cas d'accident, les honoraires médicaux lors d'une hospitalisation sont pris en charge jusque 300 % et la chambre particulière jusque 90€ par jour.

Découvrez notre complémentaire santé.

 

Partager cet article :