​​​​Prévention du cancer du sein : facteurs de risques et mammographie de dépistage

Une femme sur huit développe un cancer du sein. Il représente le cancer le plus courant chez la femme, notamment à partir de 50 ans, avec 42 000 nouveaux cas par an. Face à ce problème de santé publique, la prévention s'est organisée sur l'ensemble du territoire. Alors que certaines femmes sont plus exposées que d'autres à cette maladie, la mammographie demeure le moyen le plus efficace pour dépister un cancer du sein.

 

Connaître les facteurs de risques pour une meilleure prévention du cancer du sein

Grâce à la recherche et aux avancées scientifiques, certains facteurs de risques du cancer du sein ont été identifiés sans pour autant connaître leur poids et leur implication dans le développement de la maladie.

 

Les facteurs de risques externes liés à l'environnement et au mode de vie de l'individu :

  • la prise d'hormones, notamment lors d'un traitement substitutif de la ménopause qui aurait duré plus de 5 ans,
  • un excès de poids,
  • une consommation d'alcool quotidienne,
  • une faible consommation de fruits et légumes,
  • la sédentarité.

 

Les facteurs internes liés à l'individu lui-même :

  • l'âge ; le nombre de cas augmente de façon considérable à partir de 45 ans, pour atteindre son apogée entre 60 et 80 ans,
  • les antécédents familiaux,
  • les prédispositions génétiques (existence dans l'organisme de gènes anormaux),
  • un premier enfant à un âge tardif, après 35 ans.

 

Ces listes non exhaustives répertorient les principaux facteurs ayant été identifiés et insistent sur le fait que la prévention du cancer du sein passe également par une bonne hygiène de vie.

 

La mammographie pour un dépistage précoce du cancer du sein​

La mammographie est une radiographie permettant de rechercher les éventuelles anomalies de la glande mammaire, afin de dépister à un stade précoce un cancer du sein qui n'aurait pu l'être par simple palpation.

 

Dans le cadre de la prévention du cancer du sein, il est conseillé de faire cet examen :

  • tous les 2 ans à compter de 40 ans, ramené à 30 ans en cas d'antécédents familiaux,
  • si une anomalie (boule, écoulement du mamelon …) est découverte sur le sein.

 

Dans certains cas, le médecin peut prescrire une échographie mammaire en complément de la mammographie. Ce second examen est effectué notamment si la mammographie a mis en évidence une anomalie ou si la densité du sein ne permet pas d'obtenir une mammographie de qualité. L'échographie est souvent prescrite pour les sujets plus jeunes.

Une campagne nationale de dépistage du cancer du sein est organisée dans toute la France depuis 2004. Elle invite les femmes âgées de 50 à 74 ans à réaliser tous les deux ans une mammographie de contrôle avec double lecture des résultats d'analyse et examen clinique des seins. À réception d'un courrier nominatif, la personne doit prendre rendez-vous chez un radiologue sans qu'aucun règlement ne soit exigé.

La mammographie est un acte médical remboursé par l'Assurance Maladie à hauteur de 70 %. Dans le cadre de la campagne de prévention, la mammographie est prise en chargeprise en chargeDocument qui vous est remis permettant une avance des frais dans le cadre d’une hospitalisation. Lire la suite à 100 % par l'Assurance Maladie.

 

Le saviez-vous ?

Dans le cadre où la prise en charge de l'examen n'est que de 70 %, la mutuellemutuelleGroupement à but non lucratif qui, essentiellement au moyen des cotisations des membres, se propose de mener dans l'intérêt de ceux-ci une action de prévoyance, de solidarité et d'entraide. Lire la suite santé Radiance Humanis Santé complète cette prise en charge afin que vous n'ayez aucun reste à chargereste à chargeMontant qui reste à votre charge après intervention du Régime Obligatoire et/ou de la Mutuelle. Lire la suite. Découvrez en détails la mutuelle santé dédiée aux 55 ans et +.

 

Le dépistage du cancer du sein est l'un des examens conseillés aux seniors dans le cadre de la prévention santé.

Partager cet article :