Prévention contre la grippe : un vaccin conseillé pour les seniors

La grippe est une maladie infectieuse saisonnière affectant le système respiratoire. Très virale, elle provoque des épidémies touchant chaque année environ 2,5 millions d'individus en France, soit entre 3 et 8 % de la population. Les personnes âgées, notamment celles vivant en collectivité, font partie des populations les plus sensibles. Il leur est donc conseillé de se faire vacciner contre la grippe à titre préventif. Pourquoi ne faut-il pas négliger le vaccin contre la grippe ? Quand se faire vacciner ? Faisons le point !

 

Pourquoi se faire vacciner contre la grippe saisonnière ?

La grippe est une maladie hautement contagieuse entraînant fièvre, grande fatigue, maux de tête, toux, maux de gorge mais aussi courbatures et écoulements de nez. Loin d'être bénigne, elle affaiblit le système immunitaire et le rend plus vulnérable, et est potentiellement mortelle. D'où l'utilité du vaccin contre la grippe.

Les plus de 65 ans, des personnes à haut risque

Les personnes âgées font partie des profils les plus fragiles. Elles ont été exposées à la grippe à plusieurs reprises au cours de leur vie et ont potentiellement développé une certaine résistance au virus. Cependant elles sont beaucoup plus sujettes aux complications graves : la fatigue suscitée par la grippe est plus difficile à supporter et la résistance du corps face à certaines affections comme la bronchite aiguë, les infections pulmonaires ou les problèmes d'insuffisance respiratoire diminuent.

Au cours de la saison 2011-2012, les plus de 65 ans représentaient la majorité des cas graves hospitalisés en service de réanimation. Chaque année, ils sont également la tranche d'âge où l'on constate le plus de décès, avec 90 % des 1 500 à 2 000 décès liés à la grippe. Un chiffre non négligeable lorsque l'on sait que les personnes âgées représentent entre 5 et 11 % des malades de la grippe. La prévention contre la grippe, à travers le vaccin, ne doit donc pas être négligée.

Les personnes âgées habitant en maison de retraite

Les structures accueillant des personnes âgées sont particulièrement concernées par la prévention contre la grippe. La vie en collectivité implique en effet de nombreux échanges facilitant la transmission des virus. Les repas pris en commun, le partage des chambres, les visites de l'extérieur, le contact étroit avec le personnel soignant et les auxiliaires de vie sont autant de situations favorisant la contraction de la grippe.

 

Le vaccin contre la grippe : un outil de prévention fiable

Le vaccin contre la grippe fait l'objet de nombreuses idées reçues. En effet, d'après une étude de BVA réalisée à la demande de l'Assurance Maladie, 48 % des Français estiment que le vaccin contre la grippe favorise la contraction de la maladie, 80 % pensent que le vaccin peut être mal toléré par l'organisme et près de 60% estiment qu'il représente un risque pour la santé. À cela s'ajoutent les 30 % de Français qui croient, à tort, que la grippe se guérit aisément grâce aux antibiotiques.

Se faire vacciner contre la grippe constitue pourtant l'arme la plus efficace face à cette maladie. Le remède n'empêche pas systématiquement la contagion mais il rend les effets du virus moins virulents en limitant les complications graves et les risques de décès.

Par ailleurs, la solution injectée est inoffensive pour l'organisme. Elle est composée de virus ou de parties de virus affaiblis qui ne pourront en aucun cas provoquer une grippe. Les effets consécutifs à la vaccination (rougeurs, enflure à l'endroit piqué, douleurs musculaires, etc.) sont également minimes et s'estompent rapidement.

Enfin, il faut savoir que dans un souci d'efficacité, la composition de la solution injectée évolue tous les ans pour s'adapter aux nouvelles formes de virus.

Quand se faire vacciner contre la grippe ?

Chaque année, l'épidémie s'étend en moyenne entre le mois d'octobre et le mois d'avril. Le ministère de la Santé, qui considère la grippe saisonnière comme un problème de santé publique, met en place une campagne de prévention nationale afin d'inciter les populations à risque à se faire vacciner, les informer et lutter contre les préjugés sur la maladie.

Entre octobre et novembre, les personnes concernées reçoivent ainsi un courrier contenant un bon de prise en chargeprise en chargeDocument qui vous est remis permettant une avance des frais dans le cadre d’une hospitalisation. Lire la suite. Ce dernier leur permet de retirer gratuitement un vaccin dans une pharmacie ; elles pourront ensuite prendre rendez-vous avec leur médecin pour son injection. L'efficacité du vaccin sera effective dans un délai de 15 jours et le patient sera protégé pendant toute la saison de la grippe. Il est important de se faire vacciner le plus tôt possible.

Lors de la campagne de prévention contre la grippe 2012, 863 635 personnes âgées de 65 à 67 ans, sur un total de 2 234 097 de personnes invitées, ont franchi le cap. Chez les plus de 70 ans, 3 249 172 sur 5 507 847 personnes contactées se sont faites vacciner contre la grippe. L'objectif du ministère de la Santé est d'atteindre un taux au moins égal à 75 % de personnes protégées.

Le nombre de personnes touchées par la grippe a fortement diminué au cours des dernières décennies. Cependant, de nombreux décès pourraient encore être évités. Durant l'épidémie 2011-2012, près de 818 cas graves de grippe ont été dénombrés, dont 153 ont occasionné un décès.

 

Le saviez-vous ?

L'Assurance maladie prend en charge le vaccin contre la grippe saisonnière à 100 % dans certains cas : personnes âgées de 65 ans et plus, personnes atteintes de certaines maladies chroniques …
​Dans le cas contraire, le vaccin est remboursé, sur prescriptionprescriptionCe délai est de 2 ans à compter de la date des soins. Au-delà votre acte ne pourra être remboursé. Lire la suite médicale, à 65 %. Humanis complète la prise en charge pour que vous soyez remboursé intégralement.

 

 

 

Partager cet article :