La prévention des maladies cardio-vasculaires

Les maladies cardio-vasculaires constituent la première cause de mortalité dans le monde et sont également responsables chaque année, de l'incapacité ou de l'invalidité de millions de personnes. En France, près de 30 % des décès chez les hommes sont la conséquence directe ou indirecte des troubles cardio-vasculaires. Ces pathologies sont ainsi la deuxième cause de décès (après le cancer) chez les hommes et la première chez les femmes et les plus de 65 ans, selon une étude de l'INSEE, parue en 2008.

 

Maladies cardio-vasculaires : causes et conséquences

Les maladies cardio-vasculaires perturbent le fonctionnement du cœur et la circulation du sang dans l'organisme, souvent en raison de la formation d'un dépôt de graisse sur la paroi des vaisseaux sanguins. Il existe plusieurs manifestions de ces troubles :

  • les cardiopathies coronariennes qui affectent les artères nourricières du cœur, provoquant angine de poitrine ou infarctus du myocarde,
  • les maladies des vaisseaux sanguins alimentant d'autres organes, notamment ceux du cerveau, avec un risque accru d'AVC (accident vasculaire cérébral),
  • des embolies pulmonaires ou des thromboses veineuses causées par le déplacement d'un caillot dans la circulation sanguine.

La consommation excessive d'alcool, de tabac, une alimentation déséquilibrée et la sédentarité sont responsables de la grande majorité des maladies cardio-vasculaires. Elles engendrent, en effet, certaines pathologies « à risques » : le diabète, l'hypertension ou encore l'hypercholestérolémie. La mise en place d'une bonne hygiène de vie et le suivi d'un traitement médical, si besoin est, sont donc les conditions nécessaires à la prise en charge efficace des maladies cardio-vasculaires.

 

Le saviez-vous ?

Parce que, être en bonne santé n'a pas de prix, Humanis vous accompagne en prenant en charge les dépassements d'honoraires médecins généralistes et spécialistes jusque 300 % de la Base de Remboursement.

Découvrez la mutuelle santé réservée aux 55 ans et +.

 

La prévention des maladies cardio-vasculaires

La prévention des maladies cardio-vasculaires passe surtout par un changement des comportements. C'est pourquoi, le Programme national de réduction des risques cardio-vasculaires a été lancé en 2002, afin d'inciter les français à adopter un mode de vie plus sain. En diffusant des campagnes nationales de promotion de la santé, sous la forme de publicités ou de guides, l'Etat s'est engagé dans la prévention des maladies cardio-vasculaires. L'objectif se situe à plusieurs niveaux: informer les jeunes des risques du tabac, mais aussi des dangers liés au manque d'activité physique et à une alimentation riche en graisse et en sucre.

La lutte anti-tabac s'est manifestée notamment par un durcissement de la législation: interdiction de fumer dans les lieux publics, augmentation du prix des cigarettes, avertissement sur les paquets. Différentes mesures ont également été mises en place pour aider la population à arrêter de fumer: remboursement des patchs, numéro vert d'appel “tabac info service”, par exemple.

Un autre axe stratégique utilisé dans la prévention des maladies cardio-vasculaires est le « Programme national de nutrition santé » faisant la promotion de l'alimentation équilibrée et du sport : “manger, bouger”, “consommer 5 fruits et légumes par jour”. Le but de cette campagne est de permettre à chacun d'améliorer ses connaissances nutritionnelles et d'inciter les professionnels de la santé et de l'industrie agro-alimentaire à s'engager en faveur d'une alimentation plus saine et équilibrée.

Partager cet article :