​Principe de l'homéopathie et remboursement

Les traitements homéopathiques, réalisés à partir de substances naturelles, soignent certains maux sans occasionner de dépendancedépendanceSituation de perte d’autonomie résultant de l’âge, d’un handicap ou d’un trouble et empêchant une personne d’effectuer certaines tâches de la vie quotidienne sans l’aide d’une tierce personne. Lire la suite ou d'effets secondaires. Quel est le principe de l'homéopathie ? Cette médecine douce peut-elle traiter toutes les maladies ? L'homéopathie est-elle remboursée ?

Principe de l'homéopathie

Le principe de l'homéopathie consiste à administrer des substances naturelles (minérales, végétales ou animales) à un patient pour déclencher des symptômes semblables à ceux de la maladie à traiter. Cette médecine douce vient ainsi stimuler les défenses immunitaires afin que l'organisme éradique la maladie lui-même.

Faciles à suivre, les traitements homéopathiques ne contiennent aucune substance chimique. Ils ne génèrent donc pas de contre-indications, pas d'effets secondaires et pas d'intolérance. Autre avantage : ils n'occasionnent pas non plus d'accoutumance ou de dépendance, et peuvent être associés à d'autres traitements sans que leurs effets n'interfèrent.

Cette médecine douce a cependant ses limites. En effet, le principe de l'homéopathie peut compléter mais ne peut pas se substituer à la médecine classique pour soigner une pathologie lourde. Son efficacité n'étant pas prouvée scientifiquement, elle n'est pas utilisée pour soigner les maladies graves telles que :

  • les infections aiguës engageant le pronostic vital,
  • les accidents cardiaques,
  • les troubles digestifs graves,
  • les malaises liés au diabète ou à des maladies graves.

 

Même s'il s'agit d'une médecine douce, l'homéopathie ne doit en aucun cas être utilisée en automédication. Elle reste un traitement à part entière et ne doit pas être considérée comme une solution sans conséquence sur l'organisme. Il est préférable de consulter un médecin pour obtenir un traitement et une posologie adaptés.

 

Remboursement de l'homéopathie

Chaque homéopathe fixe librement ses tarifs. Par conséquent, le tarif d'une consultation peut aller de 35 à plus de 50 €. Encadré et relevant de la médecine, ce spécialiste peut donc être conventionné. Ainsi, la consultation peut être prise en chargeprise en chargeDocument qui vous est remis permettant une avance des frais dans le cadre d’une hospitalisation. Lire la suite par la Sécurité socialeSécurité socialeInstituée par l’ordonnance du 4 octobre 1945, la Sécurité sociale est la clé de voûte du système de protection sociale français. Ensemble composé d’établissements publics sous tutelle du ministère ... Lire la suite à hauteur de 30 % du tarif conventionnel.

En fonction de votre mutuellemutuelleGroupement à but non lucratif qui, essentiellement au moyen des cotisations des membres, se propose de mener dans l'intérêt de ceux-ci une action de prévoyance, de solidarité et d'entraide. Lire la suite, le ticket modérateur peut également être remboursé (totalement ou partiellement).

Les médicaments homéopathiques sont remboursés à hauteur de 30 % par la Sécurité sociale. Ils ne représentent que 0,4 % des comptes de l'Assurance Maladie, et peuvent remplacer des médicaments plus coûteux.

Face au faible remboursement de l'homéopathie, les mutuelles offrent différentes solutions pour profiter d'une couverture complète, en fonction de vos besoins.

 

Le saviez-vous ?

Humanis vous accompagne en vous proposant une mutuelle santé complète. En plus des garanties hospitalisation, soins courants, optique et dentaire, vous bénéficiez d'une prise en charge de l'homéopathie et des nouvelles pratiques médicales (ostéopathe, homéopathe, …).

Découvrez en détails la mutuelle santé dédiée au 55 ans et +.

 

Partager cet article :