La prise en charge d'une hospitalisation, remboursement

Toute hospitalisation, dans un établissement conventionné public ou privé, a un coût qui peut rapidement devenir non négligeable. Connaître les taux de remboursement dont vous pourrez bénéficier, lors d'une prise en chargeprise en chargeDocument qui vous est remis permettant une avance des frais dans le cadre d’une hospitalisation. Lire la suite, est indispensable pour anticiper vos dépenses. Votre état de santé, ou celui d'un de vos proches, peut nécessiter une hospitalisation. Le montant du ticket modérateur *, les dépassements d'honoraires** médicaux et le confort personnel (chambre seule, télévision..) vont, entre autres, être à votre charge. Pour bénéficier d'un remboursement optimal, être correctement couvert par le biais d'une mutuellemutuelleGroupement à but non lucratif qui, essentiellement au moyen des cotisations des membres, se propose de mener dans l'intérêt de ceux-ci une action de prévoyance, de solidarité et d'entraide. Lire la suite ou une assurance hospitalisation sera un plus.

prise en charge d'une hospitalisation

Le remboursement par la Sécurité sociale

La prise en charge du coût d'une opération chirurgicale est déterminée au cas par cas. L'Assurance Maladie rembourse, selon le type d'opération, 80 % ou 100% des frais d'hospitalisation. Les 20 % restant (ticket modérateur), les dépassements d'honoraires et le forfaitforfaitMontant défini exprimé en euros couvrant de façon forfaitaire une prestation. Le forfait s’entend par bénéficiaire et par an, dans la limite des frais réellement engagés. Lire la suite hospitalier restent à votre charge ou à celle de votre mutuelle.

Concrètement, l'Assurance Maladie prend en charge 80% des frais de séjourfrais de séjourFrais de repas, de logement, d'occupation des salles d'opération occasionnés en cas d'hospitalisation. Une partie est prise en charge par le Régime Obligatoire, l'autre par la Mutuelle. Lire la suite, des tarifs de base des actes d'anesthésie et chirurgicaux et des autres actes réalisés lors du séjour (prise de sang, kinésithérapeute, …). Elle prend en charge également une partie des soins postérieurs et antérieurs à l'hospitalisation. Lors d'une consultation chez un anesthésiste avant une opération, la prise en charge est de 70% du tarif de base de la Sécurité socialeSécurité socialeInstituée par l’ordonnance du 4 octobre 1945, la Sécurité sociale est la clé de voûte du système de protection sociale français. Ensemble composé d’établissements publics sous tutelle du ministère ... Lire la suite. Les séances de rééducation après une intervention chirurgicale sont, elles, remboursées à 60%. Si vous disposez d'une mutuelle ou d'une assurance hospitalisation, ces frais pourront vous être remboursés en partie ou en totalité, sur simple demande de prise en charge.

 

Il existe quelques rares cas d'exonération de charges comme celui du patient bénéficiant de la CMUC (Couverture Maladie Universelle Complémentaire). Ses dépenses de santé sont donc prises en charge à hauteur de 100 % des tarifs de laSécurité sociale.

Le cas particulier de l'hôpital à domicile

Il peut arriver que votre hospitalisation ne requière plus de soins intensifs mais qu'il faille néanmoins poursuivre un traitement tout en restant au repos. Une demande d'hospitalisation à domicile (HAD) peut alors être faite par votre médecin traitant ou hospitalier. C'est le médecin coordinateur qui donnera un avis favorable ou non à votre dossier.
Côté prise en charge, l'HAD est remboursée à hauteur de 80 % du plafond de la Sécurité sociale par l'Assurance Maladie (hors cas de prise en charge à 100 %). Vous pourrez bénéficier d'une dispense d'avance de frais concernant les honoraires de certains médecins ou professionnels de santé (infirmier, aide soignante, kinésithérapeute…) ainsi que les frais pharmaceutiques, de laboratoires, etc. Votre assurance santé, selon les clauses du contrat, vous garantira un remboursement maximal pour ces services.

 

Le forfait hospitalier et les dépassements d'honoraires médicaux

Lors de votre sortie d'hôpital, vous devrez régler le montant du forfait hospitalier (18 € par jour en hôpital ou en clinique) qui représente votre participation financière aux frais d'hébergement et d'entretien entraînés par votre hospitalisation. Vous aurez également à payer les dépassements d'honoraires médicaux, souvent facturés par l'anesthésiste ou le chirurgien.

Si vous disposez d'une mutuelle ou d'une assurance hospitalisation, ces frais pourront vous être remboursés en partie ou en totalité.

A noter: le choix de l'établissement sera également déterminant sur le montant des honoraires médicaux. S'il est non conventionné, la quasi-totalité des frais seront à votre charge.

Les frais annexes

Le confort personnel au sein de l'hôpital se paie. Ainsi, il faudra compter un supplément pour bénéficier d'une chambre individuelle (60 à 70€/jour en moyenne), du téléphone ou de la télévision (en moyenne 5 € par jour); supplément qui pourra être pris en charge par la mutuelle.

[icone]

Le saviez-vous ?

En cas d'hospitalisation, la mutuelle Radiance Humanis Santé prend en charge les dépassements d'honoraires jusqu'à 300% de la Base de Remboursement et la chambre particulière jusqu'à 90 € / jour.

Faites un devis pour en savoir plus.

* Ticket modérateur : Le ticket modérateur est la partie du tarif de base de la Sécurité sociale qui reste à votre charge après le remboursement de l'Assurance Maladie.
** Dépassements d'honoraires : Les dépassements d'honoraires représentent le montant facturé sur des actes et soins, au dessus du tarif de base, fixé par la Sécurité sociale.

 

 

Partager cet article :