​​​​​Le remboursement des appareils dentaires et orthodontie chez les seniors

Les appareils dentaires (bridge, couronnes …) sont remboursés sur la base de tarifs de “responsabilité”, définis par la caisse d'Assurance maladie. Le montant pris en charge est cependant souvent très inférieur au coût réel des soins car le tarif des prothèses est libre et varie suivant les praticiens. ​ Qu'en est-il du remboursement des appareils dentaires ? Qu'en est-il du remboursement de l'orthodontie chez les seniors ?

Orthodontie chez les seniors : quel remboursement ?

Les soins orthodontiques sont onéreux car le traitement dure plusieurs mois et demande un suivi régulier pour adapter la contention de l'appareil dentaire. Les tarifs peuvent également varier à la hausse selon la complexité de l'appareillage et les matériaux utilisés (appareil métallique ou en céramique).

Le remboursement des appareils dentaires orthodontiques est réservé, en France, aux enfants de moins de 16 ans. Au-delà, l'Assurance maladie ne prend plus en charge les soins, le traitement orthodontique étant considéré comme lié à des changements esthétiques pour les adultes.

Certaines mutuelles proposent cependant une participation aux frais liés à des traitements d'orthodontie pour les adultes, sur présentation d'un devis détaillé.

Le remboursement des appareils dentaires par l'Assurance Maladie

Les prothèses dentaires (anciennement appelées également dentiers, mais que l'on retrouve aujourd'hui sous les noms de couronne, inlay-core, bridge …) ont pour fonction de remplacer une ou plusieurs dents manquantes. Il existe plusieurs types d'appareils, plus ou moins complexes : la prothèse amovible complète, la prothèse amovible partielle ou encore la prothèse fixée sur implants.

 

Le saviez-vous ?

La mutuelle Radiance Humanis Santé prend en charge les implants jusque 600 € par implant.

Découvrez dès maintenant la mutuelle santé.

 

Cependant, seuls les appareils dentaires figurant sur la liste des actes remboursés par l'Assurance maladie sont pris en charge, et ce, à un taux de 70 % du tarif de “responsabilité”. Le coût réel des soins est pourtant souvent largement supérieur car les tarifs des prothèses sont libres. Les mutuelles peuvent ensuite compléter ce montant selon les garanties du contrat. Certaines prothèses (avec implants notamment) ne sont pas du tout indemnisées par l'Assurance maladie mais peuvent être, en tout ou partie prises en charge par les complémentaires santé.

C'est pourquoi, les chirurgiens-dentistes ont l'obligation de vous transmettre un devis détaillé mentionnant le type de prothèses dentaires, le coût du traitement et le taux de remboursement prévu par l'Assurance maladie.

 

Le saviez-vous ?

Adhérent santé ? Nous vous proposons un service d'analyse de devis en dentaire pour connaître le montant de votre prise, ainsi qu'un service de géolocalisation des professionnels de santé.

En savoir plus.

 

Il est donc fortement recommandé de choisir une complémentaire santé adaptée à ses besoins, qui couvrira tout ou partie de ses frais de santé.

Partager cet article :