Comprendre les remboursements de frais d’optique par la Sécurité Sociale et la mutuelle

Comme pour de nombreux soins, la Sécurité sociale rembourse un pourcentage des frais d'optique : monture de lunettes, verres, lentilles, opérations... Le reste est pris en charge par la complémentaire santé telle qu’une mutuelle. Explications pour bien comprendre les remboursements de frais d’optique.

Remboursement des frais d’optique par l’Assurance maladie

En France, la Sécurité sociale permet de ne pas prendre à sa charge la totalité des frais médicaux. Elle rembourse ainsi un pourcentage des prestations. Les frais d’optique n’échappent pas à cette règle, mais sont remboursés qu’à faible taux (en comparaison d’autres soins).

Le système de remboursement en bref

Depuis 2011, le taux de remboursement des lunettes de vue et des lentilles de contact a diminué, passant de 65 % à 60 %, sur la base de tarifs officiels d’une liste des produits et prestations remboursés par l’Assurance maladie.  De plus, les remboursements varient selon l’âge du patient (plus ou moins de 18 ans).

Exemple de remboursement de verres et monture

Pour les plus de 18 ans, la prise en charge de l’Assurance maladie des frais pour une monture de lunettes sur prescription médicale s’élève à 60 % sur la base d'un tarif officiel, fixé à 2,84 euros.

Selon les types de verres, les remboursements diffèrent :

Types de verresTarif Convention Sécurité socialeTaux remboursement Sécurité socialeTaux remboursement Sécurité sociale
Verre blanc simple foyer, sphère de -6,00 à +6,002,29 €60 %1,37 €
Verre blanc simple foyer, sphère de -6,25 à -10,004,12 €60 %2,47 €
Verre blanc simple foyer, sphère de +6,25 à +10,004,12 €60 %2,47 €
Verre blanc multifocal ou progressif, sphère de -4,00 à +4,007,32 €60 %4,39 €
Verre blanc multifocal ou progressif, sphère hors zone de -4,00 à +4,0010,82 €60 %6,49 €

 

Pour les moins de 18 ans, les bases des tarifs de convention sont légèrement plus élevées. L'Assurance maladie prend en charge les montures à hauteur de 19,80 euros.
Pour les verres aussi les niveaux de remboursements sont légèrement supérieurs :
Ce tarif dit "de convention" (tarif fixé par convention entre les professionnels de santé et l’Assurance maladie), est généralement en dessous des tarifs réels pratiqués par les opticiens.
 

Types de verresTarif Convention Sécurité socialeTaux remboursement Sécurité socialeRemboursement lunettes Sécurité sociale
Verre blanc simple foyer, sphère de -6,00 à +6,0012,04 €60 %7,22 €
Verre blanc simple foyer, sphère de -6,25 à -10,0026,68 €60 %16,01 €
Verre blanc simple foyer,sphère de +6,25 à +10,0026,68 €60 %16,01 €
Verre blanc multifocal ou progressif, sphère de -4,00 à +4,0039,18 €60 %23.51 €
Verre blanc multifocal ou progressif, sphère hors zone de -4,00 à +4,0043,30 €60 %25.98 €

Le remboursement des lentilles par l’Assurance maladie

L'Assurance maladie prend en charge le remboursement des lentilles de contact, sur certaine prescription médicale à hauteur de 60 % sur la base d'un forfait annuel, de date à date, par œil appareillé, fixé à 39,48 euros. Ce forfait est valable quel que soit le type de lentilles (réutilisables ou non, journalières ou hebdomadaires, etc.).

Enfin, la Sécurité sociale rembourse également certaines interventions chirurgicale (comme correction de la myopie) ou encore certains soins optiques.

Les remboursements des frais d’optique par la mutuelle

Afin de ne pas payer le restant des dépenses à la charge du patient, les complémentaires santé telles que les mutuelles interviennent.
Certaines proposent des forfaits optiques pour les verres / montures et d’autres prestations telles que :

  • des lentilles non remboursées par la Sécurité sociale (et / ou lentilles jetables),
  • de l’adaptation lentille,
  • des interventions de chirurgie réfractive (myopie, hypermétropie, presbytie)​.

La mutuelle vous permet ainsi de diminuer votre reste à charge sur ces dépenses de santé mal remboursées. Elle offre de nombreux services associés tels que les réseaux de santé (opticiens partenaires pour de meilleurs remboursements), le tiers payant, qui évite l’avance de frais…

 

Partager cet article :