Santé : l'accès aux soins des seniors

Pour les seniors, l'accès aux soins peut entraîner quelques difficultés. Pour des raisons financières ou d'accessibilité, certains préfèrent réduire la fréquence de leur traitement, voire le supprimer totalement, au détriment de leur santé.

Accès soins seniors

 

Accès aux soins : trop cher, trop loin, trop compliqué

Le coût financier est un argument qui complique l'accès aux soins de certains seniors. Des tarifs trop élevés, des dépassements d'honoraires trop fréquents non remboursés par l'assurance maladie… plusieurs éléments qui sont en compte au moment d'aller chez le médecin. En parallèle, avec les déserts médicaux liés à la pénurie de médecins, certains patients n'ont pas de cabinet proche de chez eux et n'ont pas la possibilité d'effectuer plusieurs kilomètres pour accéder aux soins. Pour des raisons pratiques enfin, certaines personnes se découragent face à des modalités de prises de rendez-vous trop longues notamment pour aller chez l'ophtalmologue.

Les seniors trouvent d'autres alternatives

Face à ces difficultés, certains seniors décident d'espacer leurs visites chez leur médecin, même si elles sont nécessaires. D'autres renoncent à consulter un spécialiste quand ils ne jugent pas cela essentiel et suspendent leur traitement, pourtant prescrit par un professionnel. L'automédication, pour soigner les petits maux jugés bénins fait aussi partie des conséquences d'un accès difficile aux soins. En parallèle, quelques seniors choisissent de miser sur la prévention en pratiquant une activité sportive ou en équilibrant leur alimentation pour renforcer leur organisme et éviter les risques de tomber malade.

Médecin généraliste et hospitalisation

Près de 3 seniors sur 4 éprouvent des difficultés à accéder aux soins ; si les visites chez les généralistes sont toujours aussi pratiquées, la médecine douce est perçue comme difficilement accessible, en plus d'être rarement remboursée. En cas d'hospitalisation, le montant important à débourser pour une chambre particulière contribue à rendre cette option souvent inaccessible aux yeux des 50-65 ans.

Soins optiques, dentaires et auditifs

Les chiffres sont éloquents : 6 seniors sur 10 ont eu recours à une intervention optique au cours des deux dernières années. Parmi eux, 11 à 14 % ont ensuite renoncé à de tels soins. Les chiffres sont sensiblement identiques concernant les soins dentaires; des données inquiétantes dans la mesure où les problèmes de vue évoluent avec le temps et où des contrôles doivent être faits régulièrement. Concernant les soins auditifs, 11 % des seniors ont réalisé un bilan au cours des deux dernières années ; difficile par conséquent de se prononcer sur les difficultés d'accès aux soins liés à l'audition.

Se procurer les remèdes nécessaires

Sans surprise, 88 % des seniors achètent leurs médicaments en pharmacie après une visite chez un médecin. Un acte qui n'est pas perçu comme difficile à réaliser, selon les principaux intéressés. En revanche, la cure thermale n'est choisie que par 3 % d'entre eux et apparaît, pour des raisons financières, comme un soin difficile d'accès.

Des rendez-vous difficiles à obtenir

De plus en plus de seniors désertent les cabinets des ophtalmologues, des gynécologues et des dermatologues. Les délais d'attentes pour obtenir un rendez-vous sont très souvent à l'origine de ces renonciations.

Cette difficulté d' accès aux soins médicaux est surtout sensible chez les personnes plus proches de 65 que de 50 ans. Un pouvoir d'achat limité, un désintérêt ou un manque d'information liée à la santé, mais aussi l'absence d'un proche pour aider à réaliser les trajets ou à prendre rendez-vous chez un médecin renforcent ces difficultés chez les seniors.

Partager cet article :