Soins de confort, de bien-être : définition et prise en charge

Un type de soins infirmiers spécifique s’attache à améliorer le confort et le bien-être des patients. Cette mission peut recouvrir un ensemble de gestes, soins et aménagements, et concerne généralement les patients atteints de maladies graves ou en proie à de très vives douleurs.

Soins de confort et de bien-être : définition et prise en charge

Soins de confort et de bien-être : qu’est-ce que c’est ?

Les soins de confort et de bien-être sont un type de soins infirmiers particulier, qui, comme leur nom l’indique, ont trait au confort du patient et à son bien-être. Sans parler des soins intensifs, les sciences infirmières divisent généralement les soins en trois grandes catégories :

  • les soins relationnels, qui sont liés à la communication avec le patient, à la notion d’alliance thérapeutique (la relation particulière qui lie le soignant et le soigné) et aux comportements relationnels en général
  • les soins palliatifs et de fin de vie, soins délivrés à un patient atteint d’une maladie grave, évolutive et possiblement terminale
  • les soins de confort et bien-être, donc.

 

L’attention au confort et au bien-être du patient peut inclure un accompagnement à ses gestes du quotidien (le lever, en particulier), mais aussi des soins liés à son hygiène et à son alimentation, à une attention particulière donnée à l’ergonomie des soins, pouvant viser en particulier à prévenir les escarres. Ces soins incluent aussi ce que l’on nomme les aides aux transferts et les aides techniques à la mobilité, qui permettent de faciliter les petits déplacements et changements de position d’un patient à l’autonomie motrice réduite.

Tout ce qui contribue à atténuer les douleurs, physiques et morales, du patient, c’est-à-dire à réduire son mal-être, au-delà strictement des actes médicaux, peut donc être considéré comme un soin de confort et de bien-être. Cela inclut donc également traitements particuliers et massages, mais aussi des réflexions sur l’aménagement du lieu de vie et du quotidien du patient.

Ces soins peuvent être effectués à domicile, à l’hôpital ou dans toute autre structure médicalisée, auprès d’une personne en perte d’autonomie, en fin de vie, et/ou atteintes des affections de longue durée (ALD), c’est-à-dire de maladies graves et/ou chroniques, dont le traitement est généralement supérieur à une durée minimale de six mois.

Les soins de confort et de bien-être sont-ils remboursés ?

Dans le cas des soins de confort et de bien-être en soins palliatifs, la prise en charge par l’Assurance maladie est partielle. Les remboursements s’effectuent à hauteur de 80% le premier mois pour des soins en établissement de santé ou liés à une hospitalisation à domicile (HAD). Ils sont de 90% maximum pour les soins palliatifs à domicile, sur présentation des frais engendrés (garde-malade et matériel médicalisé).

Les garanties santé personnalisées en hospitalisation, qui sont à contracter auprès des complémentaires santé, peuvent venir en complément de remboursement. Les niveaux de remboursement et conditions de la garantie sont à vérifier auprès de chaque prestataire, dans le contrat d’assurance complémentaire qui sera fourni.