Symptômes et traitement de la DMLA

Quels sont les symptômes qui annoncent une DMLA ? Quels traitements existent pour lutter contre cette maladie ?

 

Les traitements de la DMLA

Il n'existe pas de traitement de la DMLA (Dégénérescence maculaire liée à l’âge) pour la forme sèche de la maladie. La forme humide de la DMLA, elle, est traitée par des médicaments anti-VEGF, sous forme d'injections directement à l'intérieur de l'œil. Le VEGF est une protéine fabriquée dans l'œil, qui lorsqu'elle est produite en excès, aboutit à la croissance de vaisseaux anormaux, ce qui est le cas dans la DMLA. Les médicaments vont donc bloquer la production de cette substance. Le traitement peut être accompagné par des règles hygiéno-diététiques visant à freiner la progression de la maladie et le traitement de la DMLA repose sur une équipe multidisciplinaire

Les symptômes de la DMLA qui doivent amener à consulter

Il est nécessaire de prendre rendez-vous chez l'ophtalmologiste dès l'arrivée des premiers symptômes de la DMLA :

  • lorsqu'il est constaté une moins bonne vision dans certaines zones du champ visuel ;
  • si les mots apparaissent régulièrement flous ;
  • si on constate une perception déformée des lignes droites et des images ;
  • en cas de baisse de l'acuité visuelle.

D'autres signes doivent également alerter le patient ; s'il y a une modification de la vision des couleurs par exemple, ou des difficultés à la lecture.

 

Le saviez-vous ?

Les consultations chez votre ophtalmologue, ainsi que les éventuels dépassements d'honoraires pratiqués lors de la consultation sont remboursés dans le cadre de l'offre santé Radiance Humanis Santé jusqu'à 300 % de la base de remboursement. En savoir plus.

 

Une recherche active pour combattre les symptômes de la DMLA

Diverses pistes de recherche pour essayer de lutter contre la DMLA voient le jour. Il y a notamment plusieurs essais cliniques de thérapies géniques – l'introduction de gènes thérapeutiques dans les cellules atteintes - actuellement en cours concernant la pathologie. Les cellules souches constituent également un axe de recherche : le principe est de cultiver et d'injecter des cellules souches pour remplacer dans la rétine les cellules détruites. De nombreuses molécules sont par ailleurs à l'étude pour le traitement des symptômes de la DMLA dans sa forme. Et comme la pathologie est une maladie qui fait intervenir de nombreux gènes, par conséquent, une grande part de la recherche « consiste aussi à essayer de décrypter quelle cascade d'événements conduit à la maladie », résume le Pr Gilles Renard (Société française d'ophtalmologie).

 

Pour en savoir plus :

Partager cet article :