Virus Zika: symptômes, risques et prévention

Le 1er février dernier, l'OMS a décrété que l’épidémie de Zika constitue une urgence de santé publique mondiale. Pourtant, dans la plupart des cas, la maladie à virus Zika est relativement bénigne et ne requiert aucun traitement spécifique.

 

 

Ce sont certaines complications et le danger de microcéphalie chez les nouveaux nés dont la mère a été infectée en cours de grossesse qui alarment les autorités sanitaires. Point sur les symptômes, les risques et la prévention du virus Zika.
 

Quels sont les symptômes et les risques liés au virus Zika ?
 

Le Zika est un arbovirus transmis par des moustiques (dengue ou chikungunya). L'épidémie actuelle a déjà touchée 1,5 million de personnes au Brésil et 3 à 4 millions de cas sont attendus sur le continent américain en 2016. De premiers cas sont apparus en Europe, dont la France.
 

Les symptômes
 

Les symptômes du virus Zika ne se manifestent pas toujours. Ils peuvent apparaître trois à douze jours après la piqûre sous forme d'éruption cutanée, parfois avec de la fièvre, de la fatigue, des maux de tête et des courbatures. Ils disparaissent après quelques jours et l’infection est a priori immunisante : on ne peut pas contracter deux fois ce virus. Ainsi, dans la plupart des cas, la maladie déclenchée par le virus Zika reste bénigne.
 

Les risques de complications possibles dues à Zika
 

C'est une complication sérieuse, le syndrome de Guillain-Barré (SGB), qui inquiète les autorités sanitaires. S'il n'apparait pas d'office chez tous les malades, le SGB n'en est pas moins dangereux : il correspond à une atteinte des racines nerveuses et déclenche entre autres des paralysies d’intensité variable. L'atteinte des muscles respiratoires est redoutée et peut conduire à une assistance respiratoire. Toutefois, le syndrome disparait au bout de quelques semaines.

 

Le saviez-vous ?

La Humanis vous protège grâce à ses offres santé et prévoyance. Découvrez en détails les offres de complémentaire santécomplémentaire santéOrganisme proposant une couverture santé qui vient en complément des garanties du régime obligatoire. Lire la suite adaptées à vos besoins.

 

Les risques du virus Zika pour les femmes enceintes
 

La plus grande inquiétude concerne les femmes enceintes infectées car il est probable que le virus Zika puisse entraîner de graves anomalies du développement cérébral chez le bébé.

Si la preuve n'est pas formellement établie, le Brésil a enregistré une multiplication par 20 à 30 de cas suspects de microcéphalie chez les nouveaux nés pendant l'épidémie de Zika. La microcéphalie reste une malformation rare qui peut causer un handicap très lourd, avec des troubles psychomoteurs, moteurs, intellectuels, isolés ou associés.

Il faut savoir toutefois qu'une infection de la femme enceinte n’est pas toujours transmise à son fœtus car le placenta joue un rôle de barrière. Pour les futures mamans qui ont un doute, une information, un suivi et une prise en chargeprise en chargeDocument qui vous est remis permettant une avance des frais dans le cadre d’une hospitalisation. Lire la suite renforcés se mettent en place, comme à l'hôpital Necker à Paris qui a ouvert une consultation spécialisée Zika.

Pour celles qui ont été exposées, l'échographie au deuxième trimestre de la grossesse, à partir de dix-huit à vingt semaines, peut aider à suspecter un cas de microcéphalie. Il existe aussi un test diagnostique de l’infection fœtale par l’isolement du virus Zika dans le liquide amniotique après amniocentèse.
 

 

Se prémunir en attendant un vaccin
 

Pour le moment, il n'existe aucun remède mais les équipes de recherche espèrent disposer d'un premier vaccin d'ici fin 2016 pour test. On sait déjà que le virus ne mute pas. De plus, sa transmission entre personnes, entre autres par voie sexuelle, est suspectée mais pas encore prouvée.

Afin de limiter les risques de transmission, la meilleure prévention contre le virus Zika consiste à éviter de s'exposer à des piqûres de moustique. D'où l'importance de nettoyer les endroits où l'eau peut stagner et les moustiques se reproduire. Il convient aussi de privilégier les vêtements longs et d'utiliser des répulsifs.

Partager cet article :