Comment les indemnités journalières sont-elles calculées ?

L'Assurance Maladie distingue l'arrêt de travail pour accident et maladie de la vie courante, de l'arrêt de travail pour accident de travail et maladie professionnelle. Dans chacun des cas, le calcul des indemnités journalières s'effectuera sur des bases différentes. Qu'est-ce que la rente d'éducation ? Quels sont les modalités et les avantages de cette garantie ?

Calculer des indemnités journalières pour accident et maladie de la vie courante
 

Le salarié arrêté peut, sous certaines conditions de durée ou de montant de cotisations, percevoir des indemnités journalières de l'Assurance Maladie afin de couvrir une partie de la perte de salaire occasionnée par l'arrêt.

Ces conditions d'attribution varient en fonction de la durée de l'arrêt et sont répertoriées en 2 catégories : les arrêts inférieurs à 6 mois et les arrêts supérieurs à 6 mois dits de "longue maladie".

Une fois ces exigences remplies (se renseigner auprès de la caisse d'Assurance Maladie), les indemnités journalières sont versées après un délai de carence de 3 jours.
Elles sont égales à 50% du salaire journalier de base qui est égal au total des 3 derniers salaires perçus avant l'arrêt de travail, divisé par 91,25.

Les salaires bruts mensuels pris en compte pour calculer l'indemnité journalière de base sont plafonnés à 1,8 fois le montant du Smic en vigueur lors du dernier jour du mois qui précède l'arrêt (soit 2 664,48 € par mois en 2016).

 

Bon à savoir

Qu'y-a-t-il de mieux que de savoir que tout est prévu pour soi et sa famille ?
Découvrez nos offres de prévoyance.

 

Calcul des indemnités journalières pour accident de travail et maladie professionnelle
 

Le principe de base est identique. Cependant, contrairement au premier cas de figure, les indemnités journalières sont versées dès le lendemain de la survenue de la maladie professionnelle ou de l'accident de travail. Le jour même étant payé par l'employeur.

Le calcul de ces indemnités journalières se fait sur la base du dernier salaire mensuel brut qui, divisé par 30,42, fixe un salaire journalier.

Le montant des indemnités est équivalent à 60 % du salaire journalier prédéterminé pendant les 28 premiers jours, sans que cette prestation puisse excéder 176,90 €/jour. Il passe à 80% à compter du 29ème jour dans la limite de 235,87 €/jour.

Les indemnités journalières sont versées pendant toute la période d'incapacité de travail jusqu'à la guérison complète ou la consolidation de la blessure ou le décès.

Certaines mutuelles proposent des assurances arrêt de travail qui compensent la perte de revenus.

Partager cet article :