Qu'est ce que le capital décès ?

Peut-être avez-vous déjà entendu l'expression capital décèscapital décèsCapital versé au(x) bénéficiaire(s) d’une assurance décès. Il peut être souscrit via une institution de prévoyance, une mutuelle ou une société d’assurance. Il vient en complément du capital décès ... Lire la suite sans savoir ce qu'elle recouvrait exactement ? Le décès est l'un des risques pris en charge par la Sécurité socialeSécurité socialeInstituée par l’ordonnance du 4 octobre 1945, la Sécurité sociale est la clé de voûte du système de protection sociale français. Ensemble composé d’établissements publics sous tutelle du ministère ... Lire la suite. En cas de décès de l'assuré, ses proches se voient verser une somme d'argent leur permettant de faire face aux premières dépenses. Cependant, les plus prévoyants préféreront y ajouter le capital décès d'une assurance décèsassurance décèsContrat par lequel un assureur ou un organisme assureur (mutuelle, assurances ou institutions de prévoyance) s’engage à verser au décès de l’assuré un capital au(x) bénéficiaire(s) de ce contrat. L... Lire la suite, dont le montant, souvent plus élevé, permettra aux proches de conserver un train de vie identique.

Qu'est ce que le capital décès ?

Le capital décès versé par l'Assurance Maladie

Lorsqu'une personne salariée décède, la Sécurité sociale verse à ses proches, et notamment aux personnes qui étaient à sa charge, une certaine somme d'argent. Les bénéficiaires sont désignés dans cet ordre: le conjoint, même séparé, le partenaire d'un pacte civil de solidaritésolidaritéFondement du système de protection sociale français depuis la généralisation de la Sécurité sociale. En matière de retraite complémentaire, il y a : - solidarité entre générations : on parle de rép... Lire la suite (PACS), les enfants, et à défaut, les ascendants.

Attention, pour pouvoir en bénéficier, le salarié défunt devait être dans l'une des situations suivantes durant les 3 mois précédant son décès :

  • il exerçait une activité salariée ;
  • il percevait une indemnisation par Pôle emploi (ou il en avait perçu une au cours des 12 derniers mois) ;
  • il était titulaire d'une pension d'invaliditéinvaliditéEtat d’une personne atteinte d’une affection réduisant selon la catégorie d’invalidité sa capacité de travail et donnant droit à une pension d’invalidité (dont le montant varie selon la catégorie d... Lire la suite ;
  • il était titulaire d'une rente d'accident du travail ou de maladie professionnelle (AT/MP) correspondant à une incapacité physique permanente d'au moins 66,66 %.
     

Le capital décès versé par l'assurance décès

Certaines personnes choisissent d'être plus prévoyantes et de prendre une assurance décès afin de garantir à leurs proches des revenus suffisants. L'assurance décès peut donc venir compléter le capital versé par la Sécurité sociale par un second capital décès. Le capital décès est une manière de mettre ses proches à l'abri des difficultés financières.

Le principe de cette assurance prévoyance est simple: vous décidez pour quel capital vous souhaitez vous assurer, dont va découler la durée et le montant des cotisations. À noter : votre capital décès est garanti, quels que soient le montant et la durée des cotisations déjà versées.

 

Partager cet article :