L'impact des TIC sur les conditions de travail en entreprise

Les technologies de l'information et de la communication, plus communément appelées TIC ont considérablement évolué au cours des dernières années. Elles ont un fort impact sur le quotidien des individus et notamment sur leurs usages et habitudes. Si l'impact des TIC dans la vie personnelle a souvent été analysé, cela a été moins le cas pour tout ce qui relève de l'impact des TIC en entreprise et sur les conditions de travail. Une étude menée conjointement par la Direction Générale du Travail (DGT) et le Centre d'Analyse Stratégique (CAS) publiée le 29 mars 2012, a permis de déterminer un peu plus clairement l'impact des TIC dans le monde professionnel. Le rapport fait également état de plusieurs préconisations à prendre en compte pour les années à venir. Humanis fait un tour d'horizon des principaux aspects à retenir suite à cette étude.

 

Rappel sur les TIC : qu'est-ce que c'est ?

Selon le rapport du CAS, les technologies de l'information et de la communication sont utilisées par un nombre de salariés de plus en plus important, quel que soit le domaine professionnel, à raison de 2 sur 3 en moyenne. Ce sont même 100% des salariés au sein des entreprises employant plus de 20 salariés.

Avant d'aborder l'impact des TIC au sein des entreprises et leurs conséquences sur les conditions de travail, il convient de rappeler ce que recouvre ce terme.

Les technologies de l'information et de la communication regroupent toutes les techniques utilisées dans l'informatique, les télécommunications ou Internet permettant de produire, de transformer, de stocker ou de transmettre l'information.

Ces techniques comprennent aussi bien des outils "physiques" (ordinateurs, tablettes, smartphones, réseaux filaires etc.) que des outils dématérialisés (logiciels, connexions sans fil, courriers électroniques, internet/extranet, etc).

Les avantages des TIC

L'étude du Centre d'Analyse Stratégique a permis de mettre en évidence les principaux points positifs concernant les technologies de l'information et de la communication. L'impact des TIC en entreprise s'est notamment matérialisé par :

  • une meilleure structuration du travail : les outils et logiciels ont permis d'améliorer l'organisation du travail et d'obtenir une meilleure rationalisation quel que soit le domaine professionnel concerné,
  • un accès plus rapide à l'information : la rapidité des outils et notamment d'Internet permet à l'heure actuelle de trouver rapidement les informations dont on a besoin dans le cadre de son travail. Les salariés ont plus d'opportunités pour trouver des solutions aux problèmes survenant au quotidien
  • un gain de flexibilité dans le travail : les TIC, notamment à travers le développement des outils de travail à distance et l'évolution des appareils mobiles, permettent de travailler de manière moins rigide. Il est par exemple possible de travailler à distance via des systèmes de visioconférence ou d'accéder à un environnement de travail même si l'on ne se trouve pas physiquement sur son lieu de travail
  • une réduction des coûts : la dématérialisation, l'automatisation de certains aspects ou process de travail peuvent permettre de réduire les frais d'activités d'une entreprise,
  • une amélioration de la qualité du travail et de la performance : les TIC apportent des outils permettant de mieux réguler le flux de travail et d'avoir une analyse plus approfondie du travail produit, que le résultat soit matériel ou non.

 

De manière globale, les TIC ont eu un impact important au sein des entreprises et ont joué un rôle déterminant dans leur modernisation et dans leur quête de compétitivité économique.

Les problèmes liés à l'impact des TIC dans les entreprises

Le rapport de la CAS et de la DGT a également permis de mettre en lumière les conséquences d'ordre plus "négatif", concernant les TIC et les conditions de travail des salariés.

  • Un renforcement du contrôle de l'activité des salariés :
    Les TIC peuvent entraîner une réduction de l'autonomie des employés dans la mesure où elles permettent de rationaliser le travail et d'avoir un meilleur suivi et une meilleure traçabilité du travail produit. Des contrôles poussés et une politique de résultats trop forte peuvent réduire l'autonomie des salariés et entraîner un sentiment de déresponsabilisation.
  • Augmentation du rythme et de l'intensité du travail :
    Les technologies de l'information et de la communication peuvent être une source de stress pour les salariés. Ces derniers sont dépendants des outils qu'ils utilisent mais sont également tributaires des incidents techniques liés aux TIC à l'image des coupures de réseaux, des pannes logicielles… Ces incidents sont susceptibles d'altérer le rythme de travail et d'entraîner du stress et de lourdes contraintes, a fortiori pour les personnes au contact des clients.
  • Le brouillage entre la sphère du travail et la sphère de la vie privée :
    La facilité d'accès grandissante aux outils de travail, notamment à distance, a tendance à brouiller la frontière entre le monde du travail et la vie privée. Cela entraîne un risque d'augmentation du nombre d'heures travaillées et in fine l'apparition de risques psychosociaux.
  • Un phénomène de surinformation :
    L'un des impacts les plus importants des TIC en entreprise concerne le flux grandissant d'informations reçues et à traiter par les salariés. Ce flot d'informations se caractérise en grande partie par le nombre d'e-mails qu'un salarié peut être amené à recevoir pendant son travail. Leur réception peut être une véritable source de déconcentration et d'interruption pour le travail.
  • Un impact sur la santé des salariés :
    En travaillant au contact des TIC, les salariés se retrouvent un peu exposés aux ondes magnétiques. Par ailleurs, l'activité sur écran entraîne souvent une fatigue visuelle. Le travail sur écran peut également provoquer l'apparition de troubles musculo-squelettiques.
  • Un affaiblissement des relations humaines :
    Ce phénomène n'est pas systématique et concerne essentiellement les structures employant un très grand nombre de salariés.

Des préconisations pour mieux gérer l'impact des TIC

A la fin de son rapport, le Centre d'Analyse Stratégique évoque un certain nombre de pistes de travail afin d'améliorer l'intégration des TIC et leur maîtrise dans le monde de l'entreprise. Parmi les recommandations émises par le CAS, voici les principaux axes retenus :

  • les techniciens et les experts techniques doivent mener un travail commun avec les personnes en charge des relations humaines au sein de l'entreprise, comme les directions du personnel ou les organismes représentant les salariés
  • les formations continues relatives aux TIC doivent être renforcées et soutenues.

 

Il convient également de :

  • faire travailler conjointement les utilisateurs directs des TIC et les directions des ressources humaines lorsqu'un nouveau projet doit être défini ou mis en œuvre
  • mettre en place un groupe de travail interdisciplinaire et interinstitutionnel pour suivre l'évolution des usages des TIC en entreprise
  • mettre en place des dispositifs permettant de réguler l'usage des TIC au sein des entreprises
  • considérer les technologies de l'information et de la communication comme un outil d'aide pour les salariés

 

L'impact des TIC dans le monde de l'entreprise a été très important au cours de ces dernières années. L'arrivée de nouvelles technologies toujours plus poussées continuera à faire évoluer les entreprises et à les moderniser toujours un peu plus.

 

Partager cet article :