7 conseils indispensables pour bien préparer sa retraite

D'ici quelques mois ou quelques semaines, vous entamerez une nouvelle étape dans votre vie: la retraite. Pour appréhender le plus sereinement possible ce changement, rien de plus simple, il suffit de prendre le temps de bien la préparer. Zoom sur 7 points clés à retenir pour mieux vous accompagner.

Conseils pour préparer sa retraite

1. Chassez les idées reçues !

La cessation de toute activité professionnelle apparaît souvent comme soudaine et déroutante… Rassurez-vous, vous n'êtes pas le (la) seul(e) dans ce cas: chaque année, plus de 750 000 personnes¹ en France vivent la même situation et voient leur vie changer du tout au tout.

Il faut savoir que prendre sa retraite n'est pas une fatalité et que ce passage offre au contraire de nouvelles opportunités. C'est souvent la porte ouverte à un nouveau mode de vie et surtout, à de bons moments. Voyages, sorties, vie associative, sport ou encore temps avec les petits-enfants, les perspectives offertes par la retraite sont nombreuses. Vous aurez enfin le temps de vous consacrer à votre bien-être et à celui de vos proches !

¹ Nombre de personnes étant passées à la retraite en 2012 (source DREES)

2. Comprendre comment se constitue votre retraite

Le système de retraite français n'est pas toujours simple à appréhender. Il comprend une grande variété de régimes prenant en compte la diversité des situations professionnelles des salariés français. Ces derniers, selon qu'ils évoluent dans le secteur public, privé, agricole ou exercent une profession libérale, artisanale ou commerçante, ne seront pas gérés par les mêmes organismes.

S'agissant du secteur privé, il faut savoir que la retraite d'un salarié est constituée de deux parties:

  • la retraite de base obligatoire, versée par la Sécurité sociale;
  • la retraite complémentaire obligatoire, gérée et versée par l'ARRCO, si l'on est salarié non cadre et par l'ARRCO et l'AGIRC lorsqu'on possède le statut de cadre.

Ces deux allocations, qui constitueront la plus grosse partie de vos revenus une fois à la retraite, sont rendues possibles grâce aux cotisations salariales qui ont été prélevées sur votre salaire tout au long de votre carrière et aux cotisations versées par les employeurs.

 

3. Faites le point sur votre carrière et vérifiez vos points de retraite

Consultez votre dernier « Relevé Individuel de Situation (ou « RIS »), disponible dans votre espace client. Ce document contient un récapitulatif de vos trimestres cotisés et des points de retraite acquis auprès des différents régimes de retraite obligatoire, vous permettant ainsi de suivre l'évolution de votre situation personnelle.

Dès 45 ans, vous pouvez demander de bénéficier gratuitement d'un Entretien Information retraite (EIR) afin d'obtenir des simulations et des réponses personnalisées sur votre retraite. Pour cela il suffit de contacter un de nos conseillers retraite au 0 811 91 00 90.

Si vous avez 55 ans, vous avez également reçu votre Estimation Indicative Globale (EIG) qui permet aux futurs retraités de :

  • savoir s'ils ont cumulé suffisamment de trimestres pour prendre leur retraite;
  • déterminer précisément la date de leur départ à la retraite;
  • estimer le montant de leurs futures indemnités de retraite;
  • vérifier si l'ensemble de leur parcours professionnel a été correctement pris en compte et le cas échant, faire modifier les erreurs enregistrées. Pensez-donc à reconstituer l'ensemble de votre carrière (employeurs, fiches de paie), surtout si vous avez eu un parcours un peu complexe ou interrompu (enfants, période de chômage, création d'entreprise, etc.).

 

Le saviez-vous ?

  • Pour savoir quand vous recevrez votre prochain RIS consultez le calendrier d'envoi.
  • Vous pouvez accéder 7jours/7 et 24heures/24 à vos données sur votre retraite de base sur www.lassuranceretraite.fr. Vous avez également la possibilité de demander votre relevé de carrière et d'évaluer votre pension grâce au simulateur en ligne M@rel (www.marel.fr). N'hésitez pas à vous renseigner le plus tôt possible afin de préparer sereinement votre retraite.

 

 

4. Faites votre demande de retraite

Contrairement à certaines idées reçues, le passage à la retraite, et surtout le paiement de vos allocations ne se fait pas de manière automatique ! 4 mois avant votre départ de l'entreprise, vous devez faire votre demande auprès d'un conseiller retraite Cicas soit par téléphone au 0820 200 189, soit en ligne sur le site agirc-arrco.fr.

Votre dossier vous sera ensuite adressé par courrier afin que vous puissiez ajouter des informations complémentaires et joindre des justificatifs administratifs tels que les photocopies de vos papiers d'identité, les documents indiquant que vous avez des personnes à charge, vos informations bancaires, etc. Le formulaire officiel de demande de retraite en ligne est facilement accessible :
Demandez votre retraite en ligne

 

Le saviez-vous ?

En cas d'interrogations, vous pouvez prendre rendez-vous avec un conseiller Cicas qui vous aidera à faire le point sur votre dossier au 0 820 200 189 (0,09 €/ min + prix appel).

Vous Pour en savoir plus sur votre demande de retraite, découvrez notre série vidéo "la minute nécessaire de la retraite"

 

5. Faites un stage de préparation à la retraite

Encore méconnus, les stages pratiques de préparation à la retraite organisés par l'AGIRC et l'ARRCO sont des dispositifs permettant aux futurs retraités de faire le point sur leur situation. Organisés en collaboration avec l'entreprise, ils offrent aux salariés seniors la possibilité d'analyser leurs revenus et leur évolution au cours de la retraite ou encore d'obtenir des conseils concernant l'accompagnement d'un proche âgé.

Si vous le souhaitez, vous pouvez également vous informer sur la retraite et ses implications sur la vie quotidienne dans l'un des dix centres de prévention des caisses de retraite complémentaire disséminés en France. Conseils pour bien vieillir, prévention concernant les risques liés à la vieillesse, réalisation de bilans médico-psycho-sociaux… Ces centres offrent un accompagnement afin d'appréhender plus en douceur cette étape cruciale qu'est le passage à la retraite.

 

6. Faites votre bilan prévoyance

La préparation à la retraite est souvent la période idéale pour faire le point sur vos contrats de prévoyance avec votre conjoint. Il ne s'agit pas d'une thématique des plus agréables à aborder mais il est important de veiller à ce que vous et vos proches soyez bien couverts en cas d'accident de la vie, à plus forte raison lorsque vous ne serez plus en activité.

Hospitalisation, invalidité, perte d'autonomie, maladie, remboursement de prêt, accident de la vie courante, autonomie financière ou encore dernières volontés, les cas de figure à considérer sont nombreux. Prenez le temps nécessaire afin d'échanger avec votre conjoint et considérer la mise en place et-ou la révision de certaines garanties ou contrats. Chacun doit être en mesure de s'y retrouver en cas de nécessité.

 

7. Optez pour un contrat de mutuelle adapté à votre nouvelle situation

Le passage à la retraite marque généralement la fin d'un contrat de mutuelle classique, qu'il soit souscrit à titre personnel ou dans le cadre de l'entreprise. Mais pas de panique ! En effet, en tant que pré-retraité, futur retraité ou retraité depuis moins de 3 ans, sachez que vous pouvez bénéficier d'offres de mutuelle santé adaptées et à des tarifs avantageux.

Humanis propose par exemple des complémentaires santé dédiées aux futurs et nouveaux retraités. Composées de garanties ajustées, elles répondent à vos nouveaux besoins et statut en offrant notamment:

  • une très bonne prise en charge des dépassements d'honoraires, notamment en cas d'hospitalisation;
  • le remboursement de lunettes adaptées à votre vue, même si elles comportent des verres progressifs ou complexes;
  • le remboursement de vos médicaments, même s'ils possèdent une vignette orange ou des vaccins effectués avant un voyage à l'étranger.

Renseignez-vous afin de trouver la formule qui vous convient.

 

Pour pouvoir bénéficier de l'offre réservée, choisissez l'un des trois statuts: "retraités depuis moins de 3 ans", "Pré-retraité" ou "Futur retraité"

Partager cet article :