Augmentation de la CSG et retraite : êtes-vous concerné ?

Le 1er  janvier 2018, la contribution sociale généralisée CSGCSGLa contribution sociale généralisée n'est pas une cotisation sociale mais un impôt. Elle est prélevée à la source sur la plupart des revenus, quels que soient leur nature et leur statut au regard d... Lire la suite passe de 6,6 % à 8,3 %. Cette hausse s’applique à tous, y compris aux retraités. Cependant, certaines conditions permettent d’y déroger. Découvrez lesquelles...

Augmentation de la CSG et retraite : êtes-vous concerné ?

La CSG ou contribution sociale généralisée a été créée en 1991 par les pouvoirs publics pour participer au financement de la protection sociale. Elle concerne les revenus d’activité (salaires…), les revenus de remplacement (retraites, allocations de chômage…), les revenus du patrimoine, les revenus de placement (revenus mobiliers,…).

Pour savoir si vous êtes concerné par la hausse de la CSG, vous devez d’abord connaître votre revenu fiscal de référence (il est indiqué sur votre avis d’imposition).

Cette augmentation vous concerne si :

  • votre revenu fiscal de référence est supérieur ou égal à 14 404 € pour une personne seule ou à 22 096 € pour un couple.

Important

La hausse de la CSG s’applique sur le montant brut de vos pensions.

Par exemple, pour une allocation brute de 1 200 € mensuel, deux méthodes de calcul sont possibles :

Soit

  • 1 200 € - 8,30% = 1 100,40 €

Soit

  • 1 200 € - 6,6% = 1 120,80 €
  • 1 200 € x 1,7% = 20,40 €
  • 1 120,80 € - 20,40 € = 1 100,40 €

 

Vous n’êtes pas concerné par cette augmentation si :

  • Vous bénéficiiez en 2017 d’une CSG au taux réduit de 3,8 % et que votre situation n’a pas changé. Dans ce cas, le taux de CSG reste le même.
  • Vous êtes exonéré de CSG.

 

Attention : 

 

En savoir plus sur les prélèvements sociaux

Partager cet article :