Passer sa retraite à l’étranger : les démarches à effectuer

Passer votre retraite à l’étranger… une idée qui vous tente ? Selon le Ministère des Affaires Etrangères plus de 200 000 Français de plus de 65 ans sont actuellement installés à l'étranger. Avant de profiter du soleil, quelques formalités doivent être réglées : de la pension de retraite à la couverture santé, tour d’horizon des démarches à effectuer pour préparer au mieux votre départ.

Percevoir sa retraite à l’étranger

Les premières démarches à effectuer lorsque l’on envisage de passer sa retraite à l’étranger concernent la pension de retraite. Pour cela, il est nécessaire d’ouvrir un compte bancaire dans votre nouveau lieu de résidence. Pensez cependant à garder un compte en France avec des liquidités en cas de séjour ou de retour dans l’hexagone. Ensuite, c’est assez simple.

Si au moment du départ, votre pension est déjà liquidée, il vous suffit d’avertir vos caisses de retraite de votre changement d’adresse. Un certificat de résidence pourra vous être demandé. Veillez également à préciser tout changement de coordonnées bancaires.

Si, au moment de la demande de liquidation de vos droits à retraite, vous êtes déjà installé à l’étranger, deux solutions s’offrent à vous :

  • Vous êtes installé dans un pays de l’Union Européenne, de l’EEE ou ayant passé un accord de sécurité socialesécurité socialeInstituée par l’ordonnance du 4 octobre 1945, la Sécurité sociale est la clé de voûte du système de protection sociale français. Ensemble composé d’établissements publics sous tutelle du ministère ... Lire la suite avec la France ? Il vous suffit d’effectuer votre demande de retraite auprès de l’organisme local d’assurance vieillesse. C’est cet organisme qui effectuera la liaison avec vos caisses de retraite françaises.
  • Le pays dans lequel vous résidez n’a pas passé d’accord avec la France ? Il vous suffit d’effectuer votre demande directement auprès des caisses de retraite françaises où vous avez cotisé en dernier lieu.

 

Dans tous les cas, vos caisses de retraite (CNAV et Agirc Arrco) vous adresseront un certificat de vie au moins une fois par an. Il devra être complété par une autorité locale compétente, la mairie de votre nouveau lieu de résidence par exemple, et lui être retourné. Attention, en cas de non production de ce document, le versement de votre pension peut être suspendu : notez bien la date d’envoi dans votre agenda.

 

Partager cet article :