Comment être à la retraite et bénévole d’une association ?

Le cap de la retraite peut être une période déstabilisante. Pour continuer à  occuper  leurs journées et développer leurs relations sociales, beaucoup de retraités font le choix du bénévolat. Quels types d’actions mener ? Vers quelles associations se tourner ?

Faire du bénévolat à la retraite

Pourquoi faire du bénévolat quand on est à la retraite ?

Passer d’une vie active à une période d’inactivité du jour au lendemain n’est pas toujours facile. C’est pourquoi, beaucoup de retraités se tournent vers le bénévolat. Une façon de garder une vie sociale active.

En effet, intégrer une association en tant que bénévole permet d’étendre son cercle de connaissances, de stimuler son intellect, de se divertir et de développer des liens intergénérationnels. Une aubaine à cette période de la vie où les risques de repli sur soi et d’isolement social sont forts.

Outre l’aspect social, le temps disponible est l’une des raisons qui encourage les retraités à franchir le pas. Selon une étude Ifop pour l’association Recherches et Solidarités, une plus grande disponibilité est l’élément déclencheur le plus cité (52 %) chez les plus de 65 ans.

Enfin, le bénévolat peut être une voie d’épanouissement. Quoi de plus gratifiant que de se sentir utile à la société et aux autres en agissant de façon concrète ?

Quelles actions mener ?

L’éventail des possibilités d’actions est large. Définir le temps que l’on souhaite accorder et le domaine dans lequel évoluer aidera à cibler l’association qui convient.

Les missions peuvent être ponctuelles ou régulières, de quelques heures à plusieurs jours. Il est rare qu’une association demande un engagement sur le long terme. La plupart du temps, le bénévole est libre d’y accorder le temps qu’il souhaite.

De plus, les champs d’actions sont très vastes, il suffira de choisir par affinités : éducation, social, santé, humanitaire, environnement, culture, sport, etc.

Voici quelques exemples de missions bénévoles listées par France Bénévolat :

  • animateur d’atelier pour un public en difficulté (informatique, activités artistiques, bricolage…),
  • lecteur auprès d’enfants hospitalisés, de personnes non voyantes ou âgées,
  • organisateur d’événements pour créer du lien social,
  • professeur de français auprès d’étrangers,
  • visiteur de personnes seules (domicile, hôpital, prison…).

 

De plus, afin d’orienter le futur bénévole, l’association France Bénévolat regroupe 1 000 conseillers répartis dans 250 agences sur l’ensemble du territoire.

Les mairies et les maisons des associations permettent également de trouver son bonheur. Les actions proposées sont davantage tournées vers le social, la culture ou le sport.

BON A SAVOIR

Vous êtes retraité et souhaitez donner de votre temps à ceux qui en manquent ?

Engagez-vous à nos côtés !

Partout en France, les bénévoles Humanis mettent leurs expériences et compétences au service des personnes âgées et isolées ou encore des demandeurs d’emploi pour les aider à maintenir le lien social.

 En savoir plus

 

Vers quelles associations de bénévoles se tourner ? 

Trouver une structure proche de chez soi pour s’engager dans le bénévolat est plutôt simple. La plupart des grandes associations sont en recherche permanente de bénévoles pour effectuer leurs missions. Tout dépendra du domaine dans lequel le retraité souhaite s’engager.

Quelques exemples de structures :

 

Les associations de retraités sont également nombreuses : les Centres Communaux d’Action Sociale (CCAS), implantés dans les communes, listent les structures dans lesquelles il est possible de s’engager à l’échelle locale. Enfin, pourquoi ne pas intégrer une association d’anciens salariés ? Une façon de garder le lien avec ses ex-collègues.