L’âge de départ à la retraite

 Les dispositions relatives à la réforme des retraites du
20 janvier 2014 sont entrées en vigueur pour le régime de base des salariés du secteur privé.

Ces mesures ont également été déclinées par les partenaires sociaux pour les régimes obligatoires de retraite complémentaire Agirc-Arrco.

L’accord du 30 octobre 2015, signé par les partenaires sociaux, vient compléter ce dispositif pour les générations 1957 et suivantes qui liquideront leurs droits à retraite complémentaire à compter du 1er janvier 2019.

Conditions

Durée d’assurance

La durée d'assurance s'exprime en trimestres. Vous pouvez valider jusqu’à 4 trimestres par année civile.

Pour obtenir une retraite entière, vous devez justifier auprès du régime général, d’une durée d’assurance comprise entre 150 et 172 trimestres, selon votre année de naissance. Si vous n’avez pas tous vos trimestres, le montant de votre retraite sera proportionnel au nombre de trimestres validés.

 

AGE LEGAL D’OUVERTURE DES DROITS

L’âge légal de départ à la retraite correspond à l’âge à partir duquel vous pouvez obtenir votre retraite du régime général. L’âge légal d’ouverture du droit à la retraite varie pour les générations nées à partir du 1er juillet 1951 entre 60 et 62 ans. Il atteint 62 ans pour les générations nées à partir de 1955. Pour bénéficier d’un taux plein, il faut également justifier d’une certaine durée d’assurance.

Pour les régimes de retraite complémentaire, il est possible d’obtenir une retraite sans abattement si les conditions d’âge et de durée d’assurance sont remplies :

  • au titre des allocations Agirc sur la Tranche B des rémunérations,
  • au titre des allocations ARRCO sur les Tranches 1 et 2 des rémunérations,

Sous réserve d’avoir liquidé la pension d’assurance vieillesse à taux plein.

 

Le départ en retraite entre 60 et 62 ans est aussi possible, sans justification de durée d'assurance pour :

  • les anciens déportés ou internés, anciens combattants ou prisonniers de guerre
  • les mères de famille ouvrières
  • les inaptes au travail

 

AGE DE LA RETRAITE A TAUX PLEIN SANS CONDITION DE DUREE

Vous pouvez obtenir la pension du régime de base sans condition de durée d’assurance et vos pensions des régimes complémentaires Agirc et Arrco. L’âge du taux plein varie entre 65 et 67 ans en fonction de l’année de naissance.

 

 

 

 

 

Année de naissance

 

 

Age au plus tôt

 

 

Période de référence

 

 

Age taux plein

Entre 01/07/1951 et 31/12/1951

60 ans et 4 mois

163

65 ans et 4 mois

1952

60 ans et 9 mois

164

65 ans et 9 mois

1953

61 ans et 2 mois

165

66 ans et 2 mois

1954

61 ans et 7 mois

165

66 ans et 7 mois

1955 à 1957

62 ans

166

67 ans

1958 à 1960

62 ans

167

67 ans

1961 à 1963

62 ans

168

67 ans

1964 à 1966

62 ans

169

67 ans

1967 à 1969

62 ans

170

67 ans

1970 à 1972

62 ans

171

67 ans

A partir de 1973

62 ans

172

67 ans

 

 

A noter

Depuis le 1er Janvier 2010, l'âge de mise à la retraite d'office par l'employeur est fixé à 70 ans. Les salariés qui le souhaitent peuvent donc poursuivre leur activité au-delà de l'âge à taux plein.

 

DÉPART EN RETRAITE APRÈS LE 1ER JANVIER 2019

Dans le cadre de l'accord des partenaires sociaux du 30 octobre 2015, un dispositif de minoration/majoration temporaire est introduit pour les générations nées à partir de 1957.

APPLICATION DE LA MINORATION TEMPORAIRE

Un coefficient de solidarité, se traduisant par une minoration de 10 % de la retraite complémentaire, sera appliqué pendant les 3 premières années de la retraite et au maximum jusqu'à 67 ans. La minoration ne s'appliquera pas aux retraités exonérés de CSG ; en cas d'exonération partielle de CSG (retraités soumis au taux réduits), la minoration sera réduite de moitié (5%).

Les personnes qui décaleront leur départ à la retraite complémentaire d'un an au-delà des conditions d'obtention du taux plein ne se verront pas appliquer de minoration.

Seront également exonérés les retraités handicapés, les retraités au titre du dispositif amiante, les retraités au titre de l’inaptitude, les retraités qui ont élevé un enfant handicapé ou encore les aidants familiaux.

 

APPLICATION DE LA majoration TEMPORAIRE

Les salariés qui remplissent les conditions du taux plein aux régimes de base et qui décalent la liquidation de leur retraite complémentaire d’au moins deux années bénéficient d’une majoration de leur retraite complémentaire pendant une année. Cette majoration temporaire  est de :

  • 10 % s’ils décalent la liquidation de leur retraite complémentaire de deux années,
  • 20 % s’ils décalent la liquidation de leur retraite complémentaire de trois années,
  • 30 % s’ils décalent la liquidation de leur retraite complémentaire de quatre  années.
     

Si les droits n’ont été liquidés dans aucun régime de base, ce décalage permet de générer, tout au long de la poursuite de l'activité, des points de retraite complémentaire ainsi qu'une éventuelle surcote au régime de base, permettant de bénéficier d’un montant de retraite plus important.

 

Simulateur de calcul

Si vous avez 55 ans et plus et que vous avez reçu votre estimation indicative globale, suite aux négociations Agirc Arrco du 30 octobre 2015, de nouvelles règles régissent le calcul des pensions de retraite. Les montants présentés sur votre estimation indicative globale ne tiennent pas compte de ces nouvelles règles.

Pour connaître le montant ajusté de votre estimation de retraite, munissez-vous du montant indiqué sur votre estimation et utilisez le simulateur de calcul intégrant les coefficients de majorations/ minorations

 

Accéder au simulateur

 

bon a savoir

A partir, de 55 ans, vous pouvez consulter votre estimation indicative globale qui  vous donne le montant approximatif de votre future retraite selon l’âge auquel vous partirez à la retraite dans votre espace client retraite, rubrique « mes services retraite ».