​Réaliser un bilan de compétences après 50 ans, est-ce possible ?

Vous êtes sénior et vous ennuyez dans votre poste actuel ? Vous voulez vous reconvertir ? Trouver un nouveau souffle ? Bonne nouvelle, vous pouvez faire le point sur la richesse de vos expériences et les atouts de votre CV en réalisant un bilan de compétences. Donner un nouvel élan à sa carrière professionnelle même après 50 ans, oui c'est possible ! Il n'y a pas d'âge pour ouvrir ses horizons ! Mode d'emploi.

 

Qui peut effectuer un bilan de compétences ?

Ce dispositif est réservé aux salariés sans condition d'âge; il est donc tout à fait possible d'effectuer un bilan de compétences après l'âge de 50 ans.
Le bilan peut être décidé par l'employeur ou bien mis en œuvre à l'initiative du salarié, dans le cadre d'un congé spécifique. Son objectif: permettre à un salarié de définir son projet professionnel ou un plan de formation au regard de ses compétences, aptitudes et motivations. Après avoir fait le point sur vos priorités professionnelles vous utiliserez au mieux vos atouts pour décrocher un nouvel emploi ou une formation.

 

Le saviez-vous ?

Le bilan de compétence va vous permettre d'organiser votre fin de carrière, ainsi que de bien préparer votre retraite. Savez-vous d'ailleurs que vous pourrez cumuler emploi et retraite ? Découvrez notre article sur les dispositifs pour continuer à travailler à la retraite.

 

Comment se déroule le bilan de compétences ?

Vous serez accompagné dans votre démarche par un prestataire extérieur à l'entreprise.
Le bilan de compétences après 50 ans, ou plus tôt dans la carrière, suit généralement 3 phases.

La phase préliminaire

Elle permet :

  • de confirmer votre engagement,
  • de formaliser vos attentes,
  • d'en savoir plus sur les conditions de déroulement du bilan et les techniques qui seront mises en œuvre.

La phase d'investigation

Elle permet :

  • d'analyser les motivations et intérêts professionnels et personnels du salarié
  • d'identifier vos compétences, notamment celles qui sont opérationnelles et rapidement transférables
  • d'évaluer vos connaissances générales, savoir-faire et savoir-être professionnels
  • de déterminer, en fonction de ce diagnostic, des possibilités d'évolution professionnelle.

La phase de conclusion du bilan de compétences

A ce stade, vous prendrez connaissance :

  • des résultats détaillés de la phase d'investigation
  • des facteurs susceptibles de favoriser ou de freiner la réalisation de votre projet professionnel ou de votre plan de formation
  • des étapes qui jalonneront leur mise en œuvre.

 

Bon à savoir

Le document de synthèse qui vous sera remis ne pourra être communiqué à un tiers qu'avec votre accord.

 

Quelle est la durée d'un bilan de compétences ?

Si vous justifiez d'au moins cinq années d'activité salariée dont douze mois dans l'entreprise, vous pouvez demander une autorisation d'absence d'une durée maximale de vingt-quatre heures à votre employeur pour réaliser un bilan de compétences.

Quelles démarches pour effectuer un bilan de compétences après 50 ans ?

De quelle manière peut-on accéder au bilan de compétence ? Comment financer ce projet ?

Comment formuler votre demande ?

Vous devez impérativement la formuler par écrit en indiquant les dates et la durée du bilan de compétences, ainsi que la dénomination de l'organisme prestataire. Par ailleurs, vous devez transmettre cette demande à votre entreprise au plus tard soixante jours avant le début du bilan de compétences.
La direction des ressources humaines de votre entreprise doit, dans les trente jours qui suivent la réception de votre demande, vous faire connaître par écrit son accord ou, à l'inverse, les raisons qui motivent le report de l'autorisation d'absence. Sachez que ce report ne peut excéder six mois.

Financer votre bilan de compétences

Une fois l'accord de votre entreprise obtenu, vous pouvez présenter ensuite une demande de prise en charge des dépenses afférentes à l'organisme collecteur auquel votre employeur verse la contribution destinée au financement des congés individuels de formation. Il s'agit du Fongecif ou, dans certains cas, de l'organisme paritaire collecteur agréé (OPCA) de branche.

Gardez présent à l'esprit que l'organisme collecteur peut refuser le financement du congé, notamment pour les raisons suivantes :

  • lorsque les demandes de prise en charge ne peuvent être toutes simultanément satisfaites;
  • lorsque le cabinet désigné pour réaliser le bilan de compétences ne figure pas sur la liste arrêtée par l'organisme paritaire.

En cas d'acceptation par l'organisme collecteur, vous percevrez une rémunération égale à celle que vous auriez touchée si vous étiez resté à votre poste de travail, dans la limite de vingt-quatre heures. Votre entreprise vous versera, comme à l'accoutumée, votre rémunération; elle se fera rembourser, pour sa part, par l'organisme collecteur.

Partager cet article :