​Trouver un travail après 50 ans : quels sont les atouts des seniors ?

Selon les statistiques de l'Insee, au premier trimestre 2014, le nombre des demandeurs d'emploi s'élève à 10,1 % de la population active en France. Le taux de chômage des seniors s'accroît plus rapidement que dans les autres catégories d'âge depuis 2008. De plus, le taux d'activité des seniors français demeure très inférieur au taux moyen constaté en Europe. Il représente ainsi en 2012 : 47,9 % des salariés contre 52,8 pour les autres pays de l'Union Européenne. Difficile dans ces conditions d'être pleinement serein lorsque l'on souhaite trouver un travail après 50 ans. Cependant, des mesures existent pour faciliter le retour à l'emploi des seniors, en particulier avec le contrat de génération.

 

Le contrat de génération, une mesure qui favorise le travail après 50 ans

Depuis sa création en 2013, le contrat de génération est un dispositif visant à concilier l'emploi des jeunes et le maintien en activité des seniors, en favorisant la transmission des connaissances. Ainsi, il permet de favoriser le recrutement des jeunes dans l'entreprise, qui sont formés et profitent de l'expérience des seniors.

Dans ce cadre, un binôme est constitué entre :

  • un jeune salarié de moins de 30 ans, recruté en CDI;
  • un senior de 57 ans ou plus, en fonction dans l'entreprise, en CDI.

 

Les entreprises adhérant au contrat de génération peuvent également bénéficier d'une subvention publique sous certaines conditions. Ainsi, elles doivent préparer un accord d'entreprise (ou un plan d'actions) pour l'emploi des jeunes et des seniors qui doit ensuite être validé par le comité d'entreprise.
La situation de l'entreprise doit enfin faire l'objet d'une évaluation afin de faire le constat de l'âge des salariés, de leur nombre ainsi que de leur perspective de carrière. Le plan d'actions prévoit aussi des objectifs à atteindre afin de favoriser l'apprentissage et le suivi du parcours professionnel des jeunes actifs (notamment par des actions de tutorat). De même, il doit permettre d'améliorer les conditions de travail des salariés de plus de 50 ans, par un recours à la formation et une adaptation du poste de travail.
Enfin, l'entreprise s'engage à faciliter les échanges et la diversité entre les générations pour permettre un partage d'expérience.

 

Le saviez-vous ?

Il est possible de continuer de travailler tout en étant à la retraite.

Découvrez notre article sur le cumul emploi-retraite pour en savoir plus.

 

Les autres actions en faveur de l'emploi des seniors

Le 23 juin 2014, François Rebsamen, ministre de l'emploi, du travail et du dialogue social, a organisé un colloque sur le thème de l'emploi des seniors​. La difficulté - avérée - à trouver du travail après 50 ans a poussé le ministre à affirmer que : “les travailleurs de 30 à 45 ans ne sont pas les seuls à avoir quelque chose à apporter à l'entreprise. La performance des entreprises tient aussi de la diversité des âges, des profils, des origines”.
Il a également présenté les axes de travail qui seront étudiés pendant la grande conférence sociale, organisée prochainement. L'accent doit être mis en particulier sur les qualifications des seniors ainsi que sur leur évolution de carrière jusqu'à l'âge de la retraite. Les reconversions ou les changements de parcours professionnels seront, par conséquent, encouragés pour favoriser le travail après 50 ans.

Partager cet article :