Succession

Conseil
Particulier
Lorsque le défunt n’a pas laissé d’assurance obsèques pour désigner les modalités à suivre lors de son décès, les proches doivent choisir ensemble....
Conseil
Particulier
Le coût des obsèques peut parfois être un vrai poids pour les familles qui doivent l’assumer dans un moment difficile. Alors, pour anticiper le financement de ses obsèques et mettre ses proches à l’abri, il faut constituer un capital obsèques. Oui, mais lequel ? Réponses....
Conseil
Particulier
Les frais d'obsèques représentent un coût important, heureusement des aides existent pour permettre de les supporter....
Particulier
Le capital décès est une indemnité versée, sous certaines conditions, par le régime général de la Sécurité sociale aux proches d'un salarié ou d'un ex-salarié décédé. Certaines conditions sont requises et le bénéficiaire doit entamer des démarches auprès de la caisse primaire d'Assurance Maladie de l'assuré décédé....
Particulier
En qualité d'héritier, vous devez dans certains cas, déposer une déclaration de succession (une seule pour l'ensemble des bénéficiaires). Lors de ce dépôt, v......
Particulier
Les garanties décès telles que le capital décès, la rente d'éducation ou la rente de conjoint sont parfois mises en place par l'entreprise ou par la branche professionnelle. Qu'est ce qu'une rente de conjoint survivant ? Qui sont les bénéficiaires et les modalités de cette rente ?...
Particulier
Le conjoint survivant fait office de « parent pauvre » dans les règles successorales. Focus sur les règles en vigueur lorsque le conjoint survivant marié est en concours avec les ascendants du défunt. Le saviez-vous ? En souscrivant une assurance vie, vous pouvez librement choisir vos bénéficiaires. Explications....
Particulier
Quoi de plus important pour des parents que d'assurer l'avenir et l'épanouissement personnel et professionnel de leurs enfants ? Qu'est-ce que la rente d'éducation ? Quels sont les modalités et les avantages de cette garantie ?...
Particulier
En France, la loi interdit de priver ses enfants d'héritage, ceux-ci étant considérés comme des "héritiers réservataires". Une part de l'héritage parental leur revient automatiquement par défaut. Seul le pourcentage de cette part varie en fonction du nombre d'enfants, de la présence d'un conjoint et de l'existence ou non d'un pacte avant succession....
Particulier
Suite à un décès, en l'absence de testament ou de toute autre mesure, c'est la loi qui détermine la dévolution de la succession, et par conséquent l'ordre des héritiers. Quelles sont les règles de dévolution successorale légale, dite "ab intestat", définies par l'article 734 du Code civil ?...